Les All Blacks remportent leur match d’ouverture face aux Tonga!

Richard Kahui, homme du match

On se faisait toute une montagne des Tonga mais finalement, malgré quelques soubresauts, les Néo Zélandais sont les seuls responsables de leur méforme en seconde mi-temps. Une très bonne entame de match des hommes de Graham Henry permet aux kiwis de mener 29 – 3 à la mi-temps. J’étais plus que circonspect en voyant la composition de départ mais finalement Richard Kahui a sorti un grand match à ce poste d’ailier qui n’est pas le sien. Si seulement les blessures l’avaient un peu épargné, il pourrait être indiscutable à l’heure actuelle, et avec Conrad Smith, Henry peut se satisfaire d’avoir deux joueurs avec la tête bien pleine. Ma’a Nonu décalé en second centre pour laisser la place à Mr Offloads a été présent quasiment sur tous les essais des siens. Et enfin Israel Dagg pourrait bien avoir chassé définitivement Mils Muliaina en tribune. Un coup de mou en seconde mi-temps pour les Néo Zélandais, la faute a un banc un peu limite et à un Dan Carter en manque d’inspiration (torturé par une douleur à la main?). Gros combat en seconde mi-temps où la défense des Blacks a une nouvelle fois été énorme même si elle finira par craquer avec un bel essai mérité des Tongiens par Sona Taumalolo. Finalement un essai plus glorieux qu’un éventuel essai de pénalité qui aurait été plus que mérité suite à la domination en mêlée des Tongiens. Mais un moment de relâchement leur fera concéder un essai par Ma’a Nonu, récompensé après tout le travail abattu! Les Bleus ainsi que les futurs adversaires des All Blacks auront noté que leurs faiblesses viennent de la mêlée, du banc un peu faiblard, et de la Carter dépendance.

NOUVELLE ZELANDE 41 – 10 TONGA
Eden Park, Auckland – 60214 spectateurs
Arbitre: George Clancy
Essais: Israel Dagg (x2), Richard Kahui (x2), Jerome Kaino & Ma’a Nonu pour la Nouvelle Zélande / Sona Taumalolo pour les Tonga
Transformations: Dan Carter (x3) & Colin Slade pour la Nouvelle Zélande / Kurt Mortah pour les Tonga
Pénalités: Dan Carter pour la Nouvelle Zélande / Kurt Morath pour les Tonga

NOUVELLE ZELANDE: 1. Woodcock (17. B Franks) – 2. Hore (16. Flynn) – 3. O Franks – 4. Thorn (19. Whitelock) – 5. A Williams – 6. Kaino – 7. McCaw – 8. Vito (18. Boric) – 9. Cowan (20. Weepu) – 10. Carter (21. Slade) – 11. Toeava (22. Jane) – 12. SB Williams – 13. Nonu – 14. Kahui – 15. Dagg

TONGA: 1. Tonga’uiha (17. Taumalolo) – 2. Lutui (16. Taukafa) – 3. Filise (18. Pulu) – 4. Hehea (19. Timani) – 5. Tuineau – 6. Kalamafoni – 7. Maka (20. Vahafolau) – 8. Ma’afu – 9. Moa – 10. Morath – 11. Iongi – 12. Ma’ilei (22. Fatafehi) – 13. Hufanga (21. Fisilau) – 14. Piutau – 15. Lilo

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On