Western Force, enfin des résultats?

Crée en 2006 lors de l’expansion du Super 12 vers le Super 14, les spectateurs commencent à s’habituer à la présence de la Western Force en Super Rugby. Très faible à ses débuts, elle s’est petit à petit renforcée sous la houlette de John Mitchell pour, à défaut de faire partie des prétendants au titre, être considérée comme trublion de la compétition, capable de battre les Crusaders pour perdre contre les Cheetahs la semaine suivante. Cette instabilité chronique dans les résultats l’est également au sein de l’effectif où la Force perd chaque saison des éléments clés, comme James O’Connor cette année ou Drew Mitchell et Matt Giteau lors des précédents exercices. Avec ce turnover permanent dans l’effectif, difficile de bâtir dans la durée. Mais si les lignes arrières ont une nouvelle fois beaucoup bougé à l’intersaison, devant la Western Force a consolidé ses forces et s’est même payé le luxe de se renforcer. Les trois premières lignes ont été délestées de quelques boulets (le plus gros étant bien sûr Matt Dunning) et ont été enrichies de joueurs confirmés (Salesi Ma’afu, Toby Lynn, …) et d’espoirs nationaux (Lachlan McCaffrey, Tetera Faulkner etc…). Avec Nathan Sharpe et David Pocock comme leaders du pack, et si les blessés se font plus rares que la saison dernière, les joueurs de Perth seront très costauds devant.

David Pocock Wallabies Western Force

David Pocock attaque la dernière saison de son contrat avec la Western Force - Crédits Daniel Wilkins (Perth Now)

Derrière la donne est bien différente. Comme expliqué précédemment James O’Connor, le couteau suisses des lignes arrières, a quitté l’ouest pour s’installer à Melbourne après une saga digne de Sonny Bill Williams. L’argent des matières premières en Western Australia a donc été moins convaincant que celui de la finance de l’état de Victoria. O’Connor étant irremplaçable, Richard Graham a donc du penser un nouveau système de jeu classique avec son ouvreur comme chef d’orchestre. C’était sans compter sur l’annonce cette semaine de la démission de Willie Ripia, l’ouvreur en question, accusé de voler de l’argent à ses coéquipiers depuis l’an passé. Le staff technique est actuellement à la recherche de son remplaçant car les deux seuls 10 présents au club n’ont aucune expérience du haut niveau. Enfin le transfert de David Smith vers Toulon est également un coup dur étant donné l’importance du Samoan dans le jeu du club la saison passée. Une seule star arrive pour remplacer poste pour poste le néo Toulonnais, l’ancien jaunard Napolioni Nalaga qui cherchera à se relancer et à se montrer. Pour le reste, des espoirs nationaux et des convertis du rugby à XIII. Sans meneur, difficile de savoir si la mayonnaise va prendre!

LE STAFF

Richard Graham Western Force Coach Manager

Richard Graham

Richard Graham devait, à l’origine, prendre les rênes de la Western Force pour la première fois cette saison après avoir assisté Robbie Deans lors de la Coupe du Monde. Mais lorsque son prédécesseur John Mitchell a annoncé sa démission en 2010 pour rejoindre les Lions à Johannesburg, Graham a été lancé dans le grand bain une saison plus tôt et a donc du quitter son poste auprès des Wallabies. Après une première saison honorable en 2011, l’ancien coach des Saracens de Londres sait qu’on attend de lui un meilleur classement final. Son engagement pour le développement de la communauté rugbystique de Perth est en tout cas très apprécié et il jouit d’un fort capital sympathie contrairement à son prédécesseur réputé froid et autoritaire (cette facilité d’accès est illustrée par les deux interviews que Richard a bien voulu m’accorder l’an passé). Il est assisté de Nick Stiles comme entraîneur des avants, un ancien pilier ayant représenté les Wallabies et qui a débuté sa carrière d’entraîneur dans le Queensland avant de partir pour le Japon. L’entraîneur des arrières et de la défense reste Phil Blake, ancienne gloire du rugby à XIII Australien, qui a relancé les Marlins de Manly en Shute Shield avant d’être consultant pour les Wallabies puis de rejoindre Perth l’an passé. En résumé peu de noms “bling bling” mais trois coachs spécialistes de leur domaine et expérimentés.

LES STARS

Peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir joué plus de 100 rencontres pour leur équipe nationale. En Australie ils ont cinq depuis cette saison, Nathan Sharpe ayant rejoint George Gregan, George Smith, Stephen Larkham et David Campese. Cela montre l’importance au sein de l’effectif qu’à le deuxième ligne présent à Perth depuis la création de la Western Force. Si James Horwill et Rob Simmons l’ont poussé sur le banc de l’équipe nationale cette saison, Sharpe reste une valeur sûre, un meneur d’homme, mais surtout un excellent joueur en très grande forme malgré ses 34 ans (il les aura en février). Il se partagera le capitanat avec David Pocock qui a franchit un nouveau pallier cette saison. Les Sud Africains se souviendront de sa performance en quart de finale du Mondial où il a prouvé qu’il n’avait plus rien à envier à Richie McCaw (action régulière ou … moins). Il a définitivement fait oublier George Smith en Australie. Star grâce à son palmarès acquis avec l’ASM Clermont Auvergne, Napolioni Nalaga arrive à Perth avec l’intention de faire oublier David Smith et de se relancer pour attirer les regards des clubs Européens. Un pari compte tenu de l’instabilité du joueur.


LES VALEURS SURES

Cameron Shepherd Western Force Wallabies

Cameron Shepherd, trop souvent blessé

La polyvalence de Pek Cowan sera un avantage indéniable pour la première ligne de la Western Force. S’il n’a pas encore totalement franchit le pallier qui le sépare du niveau international, Cowan fait correctement le boulot en Super Rugby depuis son arrivée à Perth en 2006. Longtemps considéré comme un second choix à cause de sa faible notoriété, le fait qu’il soit sur une jambe meilleur que le catastrophique Matt Dunning a fait de lui un titulaire indiscutable. Cette saison il devrait être fixé à gauche, pour laisser la place de titulaire à droite à Salesi Ma’afu, mondialiste avec les Wallabies, qui arrive des Brumbies. Un renfort de qualité avec ce joueur qui a énormément progressé depuis 2010. En troisième ligne, aux côtés de David Pocock, on retrouvera deux mondialistes avec le besogneux Matt Hodgson et le dilettante Ben McCalman. Hodgson est un troisième ligne comparable à Rocky Elsom bien que moins talentueux. Infatigable plaqueur, il gagne beaucoup de terrain lors des rencontres. Ben McCalman s’est fixé au poste de numéro 8 mais il peut également jouer flanker et seconde ligne. Il était titulaire avec les Wallabies avant de se faire destituer par Radike Samo lors du dernier Tri Nations. Très talentueux, McCalman ne semble pas encore avoir pris conscience de son potentiel et son comportement dilettante lui joue beaucoup de tours. Espérons qu’il se mette sérieusement au boulot pour devenir indiscutable aussi bien à Perth qu’en vert et or. Longtemps considéré comme le futur successeur de George Gregan, Brett Sheehan n’a jamais eu le destin international qui lui était promis. Il reste cependant un demi de mêlée très sûr, rapide et doté d’un bon jeu au pied. Cameron Shepherd était lui aussi parti pour signer un long bail avec les Wallabies mais sa carrière a trop souvent été interrompue par de graves blessures. Si son corps le laisse tranquille, il devrait être le leader des lignes arrières et le buteur attitré de l’équipe.

ILS DOIVENT CONFIRMER

Kieran Longbottom Western Force Perth Prop

Le pilier polyvalent Kieran Longbottom

Nathan Charles est un miraculé, capable de pratiquer un rugby de haut niveau alors qu’il est touché par la mucoviscidose. Il est depuis deux saisons considéré comme l’un des meilleurs talonneurs du pays derrière Tatafu Polota-Nau et Stephen Moore. Si la première ligne de la Western Force réalise de bonnes performances, il pourrait talonner un Saia Fainga’a décevant comme numéro 3 des talons Wallabies. Le pilier polyvalent Kieran Longbottom a su, comme Pek Cowan, profiter de l’inutilité de Matt Dunning pour avoir plus de temps de jeu l’an dernier. Titulaire et vainqueur du Shute Shield avec Eastwood cette saison, ce natif de la côte ouest veut définitivement s’imposer dans la franchise de sa ville. Il devrait régulièrement suppléer Ma’afu à droite de la mêlée. Peu de gens comptaient sur lui mais Sam Wykes, lui aussi champion du NSW avec Eastwood, s’est imposé comme titulaire aux côtés de Nathan Sharpe en seconde ligne. Il est également considéré comme un des leaders du groupe ayant été nommé par Richard Graham capitaine de la Western Force lors de la tournée de la franchise dans les îles Samoa à la fin du Super Rugby. S’il réitère la même saison qu’en 2011, il y a fort à parier qu’il porte pour la première fois le maillot des Wallabies. Tout comme Ben Mowen parti aux Brumbies, il est difficile de comprendre pourquoi les Waratahs ont laissé filler Lachlan McCaffrey à Perth. Ce troisième ligne polyvalent aurait pu profiter du départ en retraite de Phil Waugh pour s’imposer à Sydney mais ses dirigeants en ont décidé autrement. Il est était également titulaire avec Eastwood lors du dernier Shute Shield, tout comme James Stannard, qui a une carte à jouer à l’ouverture depuis la démission de Willie Ripia. Son poste habituel est cependant demi de mêlée mais les circonstances pourraient l’amener à porter plus souvent le maillot floqué du 10. Enfin le joueur de Sydney University Alfie Mafi peine à percer en Super Rugby où la Western Force est son troisième club après être passé par les Brumbies et les Waratahs. Richard Graham attend qu’il franchisse un palier, en tant que second centre ou à l’aile.

LES PETARDS MOUILLES

Richard Brown Western Force Wallabies

Richard Brown, un bourrin

La volonté de Robbie Deans de titulariser Richard Brown avec les Wallabies a toujours été une incompréhension pour moi. Entre 2009 et 2010 il semblait indéboulonnable et il a fallu un enchainement de contre performances pour que Ben McCalman lui prenne sa place. Il en est de même à Perth où il n’est plus titulaire en troisième ligne. Son jeu est très limité et basé exclusivement sur sa puissance à l’impact. Alors certes il avance beaucoup balle en main mais sa défense et sa présence dans les zones de combat est plus que limite. Vous l’avez certainement compris, je n’aime pas les joueurs qui n’utilisent que leur physique et négligent la technique et le jeu… Rory Sidey et Nick Cummins entrent dans cette catégorie. Rory Sidey a quitté très jeune l’Australie pour tenter sa chance au Pays de Galles où il n’a pas percé avec les Dragons. Idem en 2010 où il a peu joué avec les Waratahs et a vu son contrat être résilié. Parti tenter sa chance à Perth, il s’est plus illustré par ses fautes que par ses qualités balle en main. Même si l’homme a l’air intelligent (polyglotte, universitaire etc…) son cerveau n’est pas trop mis à profit dans son jeu. Enfin Nick Cummins est souvent considéré comme un Wallaby potentiel mais son style coffre à ballon dessert bien trop souvent à l’équipe.

A SUIVRE

Kyle Godwin Western Force Zimbabwe

Kyle Godwin, né au Zimbabwe mais formé à Perth

Deux jeunes piliers prometteurs (en même temps n’importe quel pilier à sa chance en Australie) ont rejoint les bords de l’océan Indien. Tetera Faulkner est entré en cours de jeu en fin de saison dernière mais il dispose cette fois ci d’un contrat pro à l’année. Même s’il est pour le moment peu mobile, il est réputé pour être bon en mêlée! Richard Graham semble beaucoup compter sur lui. Salesi Manu fait également partie de cette jeune génération de piliers prometteurs avec Scott Sio ou Paul Alo-Emile. S’il a plus fait parler de lui l’an passé par sa “trahison” (il a quitté les Marlins de Manly en pleine saison pour leurs rivaux, les Rats de Warringah), il fut tout de même considéré comme l’un des meilleurs piliers du tournoi. Phoenix Battye est au club depuis l’an dernier mais il a peu joué en 2011. Les départs de Tom Hockings et de Tevita Metuisela lui promettent plus de temps de jeu cette saison. La démission de Willie Ripa a certainement fait quelques heureux, à savoir Ben Seymour, Justin Turner et Kyle Godwin. Le premier cité, dernier contrat pro signé par Richard Graham, ne devait pas participé à beaucoup de rencontres cette saison. En fonction du futur 10 qui sera recruté pour suppléer Ripia, Ben Seymour voit déjà ses perspectives de temps de jeu augmenter fortement. Cependant une solution interne pourrait voir James Stannard évoluer plus souvent à l’ouverture. Une aubaine pour Justin Turner, né en Afrique du Sud mais ayant émigré très jeune avec sa famille, qui jouit d’une très grosse côte à Perth. Après une saison blanche l’an passé, il pourrait enfin montrer tout son potentiel aperçu en 2010 pour sa première saison pro. Enfin Kyle Godwin est également un “produit local” qui fait la fierté de l’académie de la Western Force. Né au Zimbabwe comme David Pocock et l’ancien Bayonnais Garth Ziegler, sa famille a émigré en Australie quand il était plus jeune. Il aurait pu débuter pour la Force l’an passé mais une vilaine blessure l’a contraint à déclarer forfait. Godwin est considéré comme un grand espoir national et les locaux le comparent à James O’Connor à ses débuts!

Jordan Rapana Mormon Mission Gold Coast Western Force

Après deux ans en mission religieuse, Jordan Rapana se relance à Perth

Derrière beaucoup d’interrogations concernant les nouvelles recrues du club. Winston Stanley (frère du All Black Benson) arrive des Blues d’Auckland où il jouait peu. Réputé bon plaqueur et spécialiste des “offloads”, il a désormais l’opportunité de jouer plus régulièrement alors qu’il aurait été bloqué en Nouvelle Zélande. Richard Graham a également récupéré deux joueurs qui évoluaient auparavant en rugby à XIII. Will Tupou a été formé à XV avant de changer de code à 18 ans. Trois ans plus tard il revient vers son le Rugby Union alors qu’il faisait partie des “rising stars” de la NRL après ses deux saisons avec les North Queensland Cowboys. Pouvant jouer à l’aile comme au centre, son profil est comparable à celui de Cooper Vuna des Melbourne Rebels. Jordan Rapana est aussi originaire du Rugby League après ses débuts à 18 ans avec les Gold Coast Titans. Mormon, il revient de deux ans en tant que missionnaire où il a complètement arrêté la pratique du rugby. Après avoir repris en rugby à XV avec les Gold Coast Breakers, c’est un pari de Richard Graham qui compte sur sa vitesse, ses appuis et sa polyvalence ailier / arrière. Enfin Samu Wara faisait partie de l’effectif des Brumbies l’an passé mais il a été oublié par ses entraîneurs. Son excellent Shute Shield 2011 où il formait un redoutable trio d’attaque avec Zack Holmes et Cam Crawford a joué en sa faveur et il se voit offrir une seconde chance à Perth.

EFFECTIF COMPLET ET DETAILLE

Tous les squads des franchises du Super Rugby sont disponibles dans la section “Effectifs – Super 15″ ou directement sur ce lien.

TRANSFERTS

Arrivées: Tetera Faulkner (Southern Districts) / Toby Lynn (Waikato, NZL) / Salesi Ma’afu (ACT Brumbies) / Lachlan McCaffrey (NSW Waratahs) / Napolioni Nalaga (Nadroga, FIJ) / Jordan Rapana (Libre) / Ben Seymour (Manly) / Winston Stanley (Blues, NZL) / Will Tupou (North Queensland Cowboys, XIII)
Départs: Paul Alo Emile, Mitch Inman & James O’Connor (Melbourne Rebels) / Mark Bartolomeusz (Retraite) / Matt Dunning (Biarritz, FRA) / Tim Fairbrother (London Wasps, ENG) / Tom Hockings, Jono Jenkins & Willie Ripia (Libres) / Tevita Metuisela (NSW Waratahs) / Siliva Siliva (ACT Brumbies) / David Smith (RC Toulon, FRA) / Mark Swanepoel (Crusaders, NZL)
Extended Playing Squad: Angus Cottrell (Wests Brisbane) / Kyle Godwin (Associates) / Salesi Manu (Warringah Rats) / Elvis Taione (Manly) / Samu Wara (Northern Suburbs)

A SUIVRE (OU RETROUVER) DANS CET ORDRE

1- Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Crusaders (Christchurch – NZL) / 10- Stormers (Cape Town – RSA) / 11- Blues (Auckland – NZL) / 12- Highlanders (Dunedin – NZL) / 13- Lions (Johannesburg – RSA) / 14- Cheetahs (Bloemfontein – RSA) / 15- Sharks (Durban – RSA)

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
4 comments
morvan
morvan

Bonjour, j'aimerais trouvé un site aussi complet, détaillé et pertinent que sudrugby sur le rugby de l'hémisphère nord. Rugbyrama et rugbynews sont corrects mais sont remplis de beaucoup trop d'autres choses et je ne trouve pas les articles assez longs et détaillés, notamment sur les joueurs et la mise en profondeur très travaillé de leur carrière passée et future que vous faites. merci d'avance :)

morvan
morvan

trouver* travaillée* excusez moi pour les fautes

morvan
morvan

J'avais déjà parcouru boucherie ovalie mais seulement en vitesse, en y prêtant plus d'attention je crois que c'est le meilleur. Site sobre et efficace, bonne analyse (comme sudrugby); qui ne lèche pas les pieds des pages jaunes et avec un ton décalé. Merci pour le conseil grâce auquel j'ai révisé mon jugement :D . @ une prochaine fois, rugbystiquement vôtre.

adrien
adrien

Merci... Pour l'hémisphère nord les sites d'infos que je peut te conseiller sont le Rugbynistère et la Boucherie Ovalie pour l'actu. Pour les stats mis à part Itsrugby et Scrum.com je n'en connais pas

Trackbacks

  1. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Hurricanes (Wellington – NZL) / 6- Highlanders […]

  2. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Hurricanes (Wellington – NZL) / 6- Highlanders […]

  3. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Hurricanes (Wellington – NZL) / 6- Highlanders […]

  4. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Hurricanes (Wellington […]

  5. […] à XIII « Western Force, enfin des résultats? Heyneke Meyer, nouvel entraîneur des Springboks! […]

  6. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – […]

  7. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – […]

  8. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – […]

  9. […] Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – […]