Les Blues renouent avec le star system

Il aura suffit du transfert de grands noms pour que la franchise d’Auckland se prenne à rêver de sa gloire passée quand les Jonah Lomu, Doug Howlett, Carlos Spencer ou Michael Jones foulaient le terrain de l’Eden Park. Les arrivées de Piri Weepu et Ma’a Nonu ainsi que les prolongations des All Blacks du club ne peuvent qu’appuyer l’ambition des Blues de remporter un quatrième tournoi, le dernier remontant à 2003. Dans mon article sur les Melbourne Rebels je précisais que malgré les arrivées de James O’Connor et de Kurtley Beale, il ne fallait pas s’attendre à de gros exploits de la part de cette franchise. Même si les Blues sont d’un niveau supérieur, je pense qu’à l’instar de Melbourne, il ne faut pas non plus les mettre sur un piédestal étant donné le manque d’homogénéité entre les lignes et de profondeur à certains postes.

Ma'a Nonu Ricoh Black Rams Blues Hurricanes Wellington Auckland All Blacks

Ma'a Nonu est la recrue phares des Blues d'Auckland - Crédits: Hagen Hopkins (Getty Images Europe)

En regardant plus attentivement l’effectif ainsi que les transferts sortant, on peut voir que les Blues ont perdu gros et laissant partir leurs deux ouvreurs Luke McAlister et Stephen Brett. L’absence de McAlister au Mondial n’est pas du à son niveau mais à un problème relationnel avec Graham Henry. Stephen Brett a lui aussi été étonnement snobé sous l’ère Henry alors que des joueurs comme Stephen Donald ou Mike Delany ont eu du temps de jeu. N’étant pas disposés à passer le reste de leur carrière à attendre un appel du pied, les deux joueurs sont partis voir ailleurs, respectivement à Toulouse et au Japon. Avec seulement deux ouvreurs un peu tendre dans le squad, un Piri Weepu certes polyvalent mais avant tout demi de mêlée ou un Michael Hobbs pouvant aussi évoluer à l’ouverture mais qui revient d’une grave blessure, les Blues sont très limités. De plus avec John Afoa et Jarred Payne partis en Irlande du Nord, deux joueurs expérimentés et importants à l’équipe n’ont pas été remplacés. Malgré les deux stars, le reste des arrivées concerne des jeunes joueurs et on ne gagne pas un titre sans expérience malgré tout le talent disponible.

LE STAFF

Pat Lam Blues Auckland Samoa

Pat Lam en charge des Blues pour son 4e tournoi

Le staff des Blues est inchangé par rapport à la saison dernière. L’ancien international Samoan Pat Lam reste aux commandes de la franchise qu’il manage depuis 2009. Il dirigeait auparavant Auckland en NPC après avoir débuté sa carrière de technicien comme entraîneur adjoint du XV Ecossais lors de la Coupe du Monde 2003 en Australie. Son adjoint est Bryce Woodward, technicien qui a gravi tous les échelons de la Auckland Rugby Union. Il s’est aussi occupé ponctuellement des juniors nationaux. Liam Barry fait aussi office d’adjoint de Pat Lam, dans un rôle plus proche des arrières. Egalement entraîneur en chef de North Harbour depuis l’an dernier, il a l’avantage d’être proche des joueurs n’étant pas sous contrat avec Auckland. Deux consultants sont également intégrés au staff technique. Mike Casey est en charge de la mêlée d’Auckland et des Blues depuis plusieurs saisons. Son expertise lui a permis de faire partie des staffs des Pacific Islanders en 2006 et des Samoa lors du dernier Mondial. Enfin la légende All Black Jeff Wilson est le dernier ajout et se concentrera sur les skills des joueurs.

LES STARS

Jerome Kaino All Blacks Blues Auckland

Jerome Kaino, l'un des flankers les plus complets au monde

Beaucoup de titulaires avec les All Blacks représentant toutes les lignes font partie de l’équipe. En premier lieu le talonneur capitaine Keven Mealamu qui a déclaré vouloir absolument remporter ce tournoi. Modèle de professionnalisme et référence mondiale à son poste, il ne semble pas subir le poids de l’âge alors que sa fin de carrière approche. En seconde ligne Ali Williams est en quelque sorte un revenant après avoir accumulé les pépins physiques entre les mondiaux 2007 et 2011. Il a su se préparer à temps avec un court passage en Angleterre pour être prêt pour la Coupe du Monde en Nouvelle Zélande. Sera t’il capable de prolonger son niveau de forme? Jerome Kaino était favori pour le titre de joueur mondial de l’IRB finalement obtenu par Thierry Dusautoir. Possédant toutes les qualités d’un troisième ligne complet, sa polyvalence et sa vitesse sont des atouts lui ayant permis de s’imposer avec les Blacks dès le départ de Jerry Collins en Europe. Piri Weepu et Ma’a Nonu ont donc quitté Wellington pour rejoindre Auckland. Piri n’était pas titulaire au début du Mondial mais à su inverser la tendance et toucher les fans pour des raisons personnelles, mais il n’est pas devenu non plus une référence mondiale en quelques rencontres. Il pourrait avoir du mal à s’imposer aux Blues s’il n’est pas fixé à un poste. Nonu a lui réussi une belle saison internationale en 2011 mais a été décevant avec les Hurricanes en Super Rugby. La signature en grande pompe de SBW en Nouvelle Zélande a finalement été bénéfique pour lui et le boxeur de chamallow n’a finalement pas soutenu la comparaison. Il pourrait cependant être fatigué car n’ayant pas pu se reposer entre la Coupe du Monde et le début du Super Rugby. Il était en effet au Japon pour participer à la Top League et vient tout juste de rentrer au pays.


LES VALEURS SURES

Alby Mathewson Blues Auckland All Blacks

Alby Mathewson va t'il bien réagir à l'arrivée de Weepu

Souvent critiqué, Tony Woodcock est pourtant toujours fidèle au poste et ses performances sont très satisfaisantes. Compte tenu de la justesse de l’effectif devant, sa présence est très importante et le staff prie pour que les blessures qu’il a subi ces derniers temps ne se réveillent pas. Anthony Boric est un deuxième ligne correct qui a passé une bonne partie de sa carrière dans l’ombre d’Ali Williams. Il mériterait plus d’exposition pour son travail souvent ingrat dans le combat et en défense. Même s’il a eu du mal à s’imposer à son retour en NZ après une pige aux Reds, Daniel Braid reste un troisième ligne fiable, excellent gratteur qu’il vaut mieux avoir dans son équipe que contre soi. Idem concernant Chris Lowrey qui, bien que discret, déçoit rarement et possède l’avantage d’être polyvalent. L’arrivée de Weepu est un coup dur pour Alby Mathewson qui avait réussi à s’imposer aux Blues après avoir quitté les Hurricanes où il était bloqué par… Piri Weepu. Il semble toutefois avoir les faveurs de Pat Lam pour le poste de numéro 9, et ferait donc mieux de ne pas se rater. La polyvalence de Rene Ranger au centre aussi bien qu’à l’aile a été très importante l’an passé quand l’infirmerie d’Auckland était pleine. Cette saison compte tenu du manque d’expérience au sein des lignes arrières, il pourrait une nouvelle fois servir de couteau suisse. Il aimerait aussi reporter le maillot noir à la fougère. Enfin Isaia Toeava offre sa polyvalence, ses skills et son jeu au pied comme garanties mais manque parfois de régularité.

ILS DOIVENT CONFIRMER

Michael Hobbs Wellington Auckland Spine All Blacks Blues

Michael Hobbs, gros talent s'il est épargné par les blessures

L’an passé Tom McCartney, talonneur de formation, a été amené à jouer pilier suite à une hécatombe au poste. Il pourrait voir son temps de jeu à ce nouveau poste augmenter cette saison. En raison du statut d’international de Mealamu, McCartney est titulaire en ITM Cup avec Auckland. Arrivé l’an passé des Chiefs pour rejoindre son frère Daniel, Luke Braid s’est plus qu’imposé et pourrait même avoir le statut de titulaire. Sa progression est suivie de près par les sélectionneurs nationaux. Michael Hobbs est en quelque sorte un miraculé pour rugby. Alors qu’il évoluait avec les Highlanders en 2010, il s’est fracturé une vertèbre et à du subir une opération de la colonne vertébrale à Los Angeles. Il profitera de sa réhabilitation pour finir ses études à l’université Texas A&M. Très prometteur, bon animateur offensif et buteur précis, mais à la carrière en dent de scie il a été pigiste pour les Melbourne Rebels lors de l’unique édition de l’ARC en 2007, puis a débuté avec les Blues en Super Rugby en 2009 avant de rejoindre les Highlanders en 2010. Il se blesse cependant trop facilement pour être jugé sur la durée et démontrer l’étendue de son talent. Enfin Rudi Wulf revient de Toulon où madame Wulf ne se plaisait visiblement pas. Il pourrait apparemment y retourner la saison prochaine… Les motivations de Wulf sont donc difficiles à cerner.

PETARDS MOUILLES

Mis à part Mealamu, McCartney et Woodcock, les autres premières lignes des Blues peuvent être considérés comme des pétards mouillés. Sans réel talent ni expérience, les Charlie Faumuina, Tevita Mailau, Pauliasi Manu ou Angus Ta’avao auront beaucoup de mal à rivaliser avec leurs adversaires. Un autre défaut majeur des Blues négligé par ceux qui pensent les voir au sommet. Enfin Brad Mika est revenu l’an dernier du Japon mais n’a pas encore foulé les terrains, aussi bien en ITM Cup qu’en Super Rugby. Pour le moment, il est surtout efficace sur twitter où il propage de fausses rumeurs et envoie des photos de ses soirées arrosées.

Gareth Anscombe Auckland Blues All Blacks

Gareth Anscombe, espoir national à l'ouverture

A SUIVRE

En seconde ligne Pat Lam attend beaucoup de Liaki Moli qui a été brillant avec les – 20 ans Néo Zélandais. Agressif, puissant et très athlétique, de gros espoirs sont placés en lui. En troisième ligne Sean Polwart a effectué ses débuts pour les Blues l’an passé profitant de l’absence de joueurs blessés. Même s’il ne fait partie que du wider training group, sa progression sera observée de près. Plutôt décevant la saison dernière en étant placé à l’aile, Lachie Munro tentera de s’imposer à l’ouverture pour montrer sa vraie valeur. Il aura fort à faire contre Gareth Anscombe, un des plus grands espoirs nationaux au poste d’ouvreur. Ce dernier était titulaire au sein de l’équipe des -20 ans championne du monde en Italie devant Beauden Barrett. Trois arrières intéressants en ITM Cup pourraient avoir leur chance en 2012 à savoir Hadleigh Parkes d’Auckland, Sherwin Stowers des Counties Manukau et David Raikuna de North Harbour.

EFFECTIF COMPLET ET DETAILLE

Tous les squads des franchises du Super Rugby sont disponibles dans la section “Effectifs – Super 15″ ou directement sur ce lien.

TRANSFERTS

Arrivées: Gareth Anscombe, Steven Luatua, George Moala, Hadleigh Parkes, Francis Saili & Angus Ta’avao (Auckland) / Michael Hobbs (Wellington) / Wayne Ngaluafe & Daniel Pryor (Northland) / Ma’a Nonu & Piri Weepu (Hurricanes) / James Parsons & David Raikuna (North Harbour) / Rudi Wulf (RC Toulon, FRA)
Départs: John Afoa & Jarred Payne (Ulster, IRL) / Stephen Brett (Toyota Verblitz, JPN) / James Kings (Melbourne Rebels, AUS) / Matthew Luamanu & Toby Morland (Libres) / Luke McAlister (Toulouse, FRA) / Joe Rokocoko (Bayonne, FRA) / Chris Smylie (Hurricanes) / Winston Stanley (Western Force, AUS)

A SUIVRE (OU RETROUVER) DANS CET ORDRE

1- Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Crusaders (Christchurch – NZL) / 10- Stormers (Cape Town – RSA) / 11- Blues (Auckland – NZL) / 12- Highlanders (Dunedin – NZL) / 13- Lions (Johannesburg – RSA) / 14- Cheetahs (Bloemfontein – RSA) / 15- Sharks (Durban – RSA)

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
6 comments
Bonus Betclic
Bonus Betclic

Le maillot a l'air trop petit pour lui non ?

Thomas
Thomas

Le retour de Nonu va être grandemant bénéfique pour les blues, il va permettre de refixer Ranger à l'aile, poste où il est le plus dangeureux. De plus j'attend de voir Anscombe titulaire pour voir s'il est digne de l'interêt qu'il suscite.

ruben66
ruben66

J'ai vu les deux premiers matches des Blues. Rien d'extraordinaire dans cette équipe pour le moment. Mathewson a été catastrophique lors du match face aux Chiefs. Weepu n'a pas non plus été terrible mais il a au moins imposé son tempo et il s'est comporté en patron. Sinon j'avoue que j'aime beaucoup René Ranger, mais il faut reconnaitre qu'il est passé au travers lors du dernier match. Par contre il devrait se fixer à un poste non? Je l'avais vu ailier, là il est centre. S'il veut faire une carrière internationale, il va falloir qu'il choisisse un poste.

adrien
adrien

Tout le monde s'est emballé sur les Blues avec les recrutements de Nonu et Weepu. Mais globalement l'équipe a régressé par rapport à l'an dernier.

Shepard974
Shepard974

Mon favori pour la victoire finale. Tout repose sur le numéro 10 (?). S'il assure, les Blues gagnent ce Super. Mais, j'espère que les Stormers gagneront... ou alors une autre franchise sud africaine. Question de géographie.

adrien
adrien

Pour l'instant les Blues me donnent plutôt raison. Et je ne les voit pas retourner la situation.