Les Queensland Reds peuvent-ils réaliser le doublé ?

Les Queensland Reds sont les tenants du titre, après avoir remporté la finale à domicile contre les Crusaders. Dès son arrivée en 2010 Ewen McKenzie a réussi à mettre en place un jeu volontairement offensif qui régale les spectateurs et en faisant confiance aux nombreux jeunes formés dans l’état. Ils nous ont aussi étonné l’an passé en conservant le même niveau de jeu tout au long de la saison malgré les nombreux obstacles qu’ils ont subi (blessures plus ou moins graves, sélections de joueurs au mondial des – 20 ans à l’approche des phases finales). Les joueurs sont donc interchangeables dans ce système tant que les métronomes Quade Cooper et Will Genia sont aux commandes.

Horwill Genia Faingaa Ioane Queensland Reds Wallabies Suncorp Stadium Super Rugby

James Horwill, Anthony Fainga'a, Will Genia & Digby Ioane espèrent accrocher un deuxième succès en Super Rugby - Crédit: Darren England (The Sunday Mail Qld)

Les Reds ont laissé partir de nombreux jeunes, principalement pour les Brumbies, mais ont su conserver leurs joueurs clés laissant augurer une continuité des performances lors de ce tournoi 2012. La donne à toutefois un peu changé à cause de la blessure de Quade Cooper l’obligeant à manquer le début de la compétition. Comment les Reds vont lancer leur Super Rugby sans leur génie incompris ? La dynamique lancée par les Reds a été profitable au rugby de tout le pays, les Wallabies ayant d’ailleurs remporté le Tri Nations avec de nombreux joueurs du Queensland dans leur groupe. Ewen McKenzie a prolongé son contrat pour 3 ans et espère désormais sérieusement concurrencer localement les treizistes des Brisbane Broncos en terme de popularité.

Ewen McKenzie Link Queensland Reds Wallabies Stade Français

Ewen McKenzie, coach à succès des Reds

LE STAFF

Après deux expériences décevantes avec les NSW Waratahs puis le Stade Français, je n’aurais pas misé un dollar sur Ewen McKenzie lorsqu’il a pris en charge une franchise des Queensland Reds à la dérive en 2010. Je ne peux désormais que reconnaitre mon erreur en voyant les résultats obtenus par « Link ». Il a donc prolongé 3 saisons mais espère toujours remplacer un Robbie Deans de plus en plus décrié après le mondial raté des Wallabies. A moins d’un effondrement de la franchise, il devrait voir son vœu exaucé dans deux ans après la tournée des Lions Britanniques. Il pourrait cependant avoir un rôle consultatif auprès de la sélection nationale dès cette année. Peu d’informations sont disponibles concernant ses adjoints…. Jim McKay et McKenzie sont amis depuis leurs années joueurs à Randwick. McKay exerçait en Angleterre comme coach au sein de l’académie de Leicester avant que McKenzie lui propose un rôle d’adjoint. Il fût auparavant entraîneur des Cornish Pirates et de Redruth dans les divisions inférieures anglaises. Matt Taylor, aujourd’hui adjoint, a gravi tous les échelons du rugby dans le Queensland. Il semble proche et apprécié des joueurs. Enfin Alec Evans est un spécialiste de la mêlée au parcours surprenant. En charge de la mêlée des Wallabies lors du titre mondial de 1999, il a précédemment entraîné brièvement le XV du Pays de Galles et Cardiff. Il est investi dans le rugby au Queensland depuis 1998.

LES STARS

Quade Cooper Queensland Reds Wallabies

Quade Cooper, le seul de cette rubrique absent de la grande photo au début de l'article

Capitaine des Reds et des Wallabies, James Horwill est désormais respecté et incontournable en Australie. Le punching bowl préféré d’Imanol Harinordoquy est revenu très fort après une saison 2010 pourrie par une grave blessure et s’est mué en charismatique leader des Reds. Il est également irréprochable dans le jeu. Mais les deux principales stars forment bien entendu la meilleure charnière du monde, Will Genia et Quade Cooper. Le demi de mêlée est le vice capitaine de la franchise et possède des qualités de leader impressionnantes pour son jeune âge. Capable de s’adapter à de nombreuses situations délicates, il a également l’avantage d’éjecter rapidement les ballons ou de prendre des initiatives payantes comme l’a prouvé son essai en finale. Il est également un excellent plaqueur ce que son physique ne laisse pas augurer au premier abord! On ne peut nier le génie de Quade Cooper mais on ne peut également pas nier son inconstance et sa « Genia Dépendance ». Brillant toute l’année, il s’est effondré lors du mondial où il n’a visiblement pas supporté la pression. Espérons qu’il ait gagné en humilité lors de sa convalescence. Enfin Digby Ioane est un phénomène, et les célébrations de ses essais ont fait le tour du web. Lui non plus n’a pas été épargné par les blessures par le passé mais il a su changer son mode de vie et a travaillé dur pour revenir au plus haut niveau et exploser la saison dernière.


LES VALEURS SURES

Scott Higginbotham Queensland Reds Wallabies Flanker

Scott Higginbotham, l'année de la consécration?

James Slipper et Ben Daley ont su tirer profit de la confiance d’Ewen McKenzie pour devenir les piliers titulaires indiscutables depuis deux ans. Si la carrière internationale du premier a bien décollé, le second doit encore franchir un palier. Ce sont deux piliers modernes très mobiles et combattifs. Il en est de même pour Rob Simmons qui s’est, l’an passé, payé le luxe de reléguer Nathan Sharpe sur le banc des Wallabies. Son travail est énorme dans les phases de combat et il progresse en touche. Si vous me suivez sur twitter vous savez que je suis fan de Scott Higginbotham, appelé à devenir le successeur de Rocky Elsom en équipe nationale. Capable de jouer à tous les postes de la troisième ligne, sa vitesse et sa capacité à trouver des intervalles sont des atouts précieux. Derrière, Anthony Faingaa a prouvé qu’il avait les qualités défensives nécessaires pour occuper le poste de second centre. Il devra toutefois se méfier si un éventuel jeune joueur plus versatile et complet apparaît. Enfin Rod Davies a manqué son unique opportunité avec les Wallabies mais sa vitesse (il est le plus rapide du club), ses appuis et sa capacité à résister aux placages font de lui un choix logique à l’aile ou à l’arrière.

ILS DOIVENT CONFIRMER

Ben Lucas Queensland Reds Wallabies Sunnybank

Ben Lucas espère confirmer en 2012.

Beaucoup de joueurs ont montré de bonnes dispositions l’an passé et doivent donc confirmer. Il y a tout d’abord les joueurs « confirmés » qui se sont relancés comme Beau Robinson. Laissé libre par les Tahs, il s’était retrouvé semi pro en seconde division Italienne. Après la mort tragique de son frère (électrocuté en traversant une voie ferrée à Londres) il est retourné au pays et McKenzie lui a tendu la main. Il s’est imposé avec un profil similaire à David Pocock. Idem pour Radike Samo qui ne fait pas ses 35 ans et qui a explosé l’an passé, se payant le luxe de marquer l’essai de l’année face aux All Blacks. Sa nouvelle hygiène de vie lui permettra t’elle de perdurer à ce niveau ? Enfin Ben Lucas aurait pu faire partie du squad Australien lors du Mondial 2007. Il a depuis enchainé les blessures et n’a pu montrer sur la durée tout son potentiel. Espérons que 2012 soit enfin son année, qu’il joue à la mêlée, à l’ouverture ou à l’arrière.

Ben Tapuai Queensland Reds Wallabies

Ben Tapuai, convaincant en 2011 et désormais Wallaby

Cette saison de nombreux jeunes devraient voir leur temps de jeu augmenter et donc continuer à progresser. James Hanson en fait partie et me semble plus talentueux qu’un Saia Faingaa très limité. Invité à plusieurs reprises par Robbie Deans dans les camps Wallabies, Hanson semble être un gros bosseur qui progresse rapidement. Mike Harris est arrivé sur la pointe des pieds en provenance de Nouvelle Zélande l’an passé et a rapidement montré qu’il avait bien le niveau Super Rugby. Utilisé comme premier centre il peut soulager Cooper au pied et offrir de nouvelles solutions en attaque. Ben Tapuai a obtenu sa première sélection internationale contre le Pays de Galles en novembre. Une progression exponentielle pour ce jeune joueur formé en même temps que James O’Connor. Luke Morahan et Jono Lance ont aussi un beau coup à jouer cette saison. Les Wallabies se rapprochent pour le premier qui progresse rapidement depuis deux ans. Lancé l’an passé lorsque l’infirmerie était pleine, Lance est polyvalent et intrinsèquement talentueux.

PETARDS MOUILLES

Je ne suis pas le plus grand fan de Saia Faingaa. Peu de choses peuvent lui être reprochées sur la saison dernière mais il me semble avoir atteint son potentiel maximum et le résultat n’est pas exceptionnel. Pizzaiolo en touche, il n’est pas non plus performant en mêlée. Seule sa mobilité est un atout… Il ressemble donc plus à un numéro 8 moyen qu’à un talonneur. Vous vous souvenez des Teletubbies ? Mark Regan avait ainsi affectueusement surnommés les deux piliers des Wallabies vaincus à Marseille par les Anglais en 2007. Leurs noms ? Matt Dunning et Guy Shepherdson. Ce dernier joue aux Reds désormais !

A SUIVRE

Liam Gill Queensland Reds Wallabies

Liam Gill: Reds et Wallabies attendent énormément de lui

Alors que Beau Robinson et Radike Samo devront prouver qu’ils peuvent continuer sur leur belle lancée de la saison dernière, les jeunes requins Liam Gill, Jake Schatz et Ed Quirk voudront eux aussi obtenir un temps de jeu plus conséquent en 2012. Le premier cité, passé par le rugby à VII, est très attendu et déjà considéré comme le back up probable de David Pocock, back up qui a fait tant défaut contre l’Irlande au cours du Mondial. Dave McDuling, originaire de Sydney, devrait avoir sa chance compte tenu de l’âge avancé de Van Humphries et du niveau d’Adam Wallace Harrison. Dominic Shipperley a déjà dépanné pour les Reds mais pas suffisamment pour confirmer les bonnes dispositions aperçues à VII et en espoirs. On entend depuis trois ans parler d’Aidan Toua comme étant un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. Souvent blessé, il n’a pu confirmer cette rumeur… il en aura désormais la possibilité. Enfin Chris Feauai Sautia, tout juste bachelier n’a pas encore joué dans les compétitions locales. Repéré en schoolboys, il est un pari d’Ewen McKenzie. Le dernier lycéen lancé directement dans le grand bain était… James O’Connor !

EFFECTIF COMPLET ET DETAILLE

Tous les squads des franchises du Super Rugby sont disponibles dans la section “Effectifs – Super 15″ ou directement sur ce lien.

TRANSFERTS

Arrivées: Chris Feauai Sautia (Brisbane State High School) / Jono Lance & Dave McDuling (University of Queensland) / Aidan Toua (Easts Tigers Brisbane)
Départs: Will Chambers (Munster, IRL) / Leroy Houston (Bordeaux Bègles, FRA) / Ian Prior, Tevita Kuridrani & Kimami Sitauti (ACT Brumbies) / Lei Tomiki (Stade Français, FRA)
Extended Playing Squad: Albert Anae (Sunnybank) / Kevin David (University of Queensland) / Nick Frisby (GPS Rugby) / Dallan Murphy (Brothers Old Boys) / Ulupano Seuteni (The Southport School)

A SUIVRE (OU RETROUVER) DANS CET ORDRE

1- Rebels (Melbourne – AUS) / 2- Brumbies (Canberra – AUS) / 3- Force (Perth – AUS) / 4- Chiefs (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Crusaders (Christchurch – NZL) / 10- Stormers (Cape Town – RSA) / 11- Blues (Auckland – NZL) / 12- Highlanders (Dunedin – NZL) / 13- Lions (Johannesburg – RSA) / 14- Cheetahs (Bloemfontein – RSA) / 15- Sharks (Durban – RSA)

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
1 comments
Hinato
Hinato

Digby Ioane, le fameux joueur qui a refusé la méga-offre des Kubota Spears! Il a bien fait, surtout que les Kubota sont même pas sûrs de monter, puisqu'ils joueront leur accession en Top League face aux Red Hurricanes le 3 mars prochain^^

Trackbacks

  1. […] (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Highlanders (Dunedin – NZL) / 10- Blues […]

  2. […] (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Crusaders (Christchurch – NZL) / 10- […]

  3. […] (Hamilton – NZL) / 5- Bulls (Pretoria – RSA) / 6- Waratahs (Sydney – AUS) / 7- Reds (Brisbane – AUS) / 8- Hurricanes (Wellington – NZL) / 9- Crusaders (Christchurch – NZL) / 10- Stormers […]