Chiefs vs Sharks – La grande finale

Demain à 9h30 heure française aura lieu la grande finale du Super Rugby 2012 opposant les Néo Zélandais des Chiefs (Hamilton, Waikato) aux Sud Africains des Chiefs (Durban, KwaZulu Natal). En début de tournoi rares étaient ceux qui auraient misé sur une telle finale, ni même sur la présence d’une de ces deux franchises en lutte pour le titre. Pourtant les Chiefs ont dominé le tournoi, ne lachant la première place aux Stormers que lors de la dernière journée. Emmenés par une charnière exceptionnelle formée par Tawera Kerr Barlow et Aaron Cruden, les hommes de Dave Rennie possèdent également une très bonne défense et des joueurs discrets mais de qualité comme Liam Messam, Tanerau Latimer, Craig Clarke ou Mahonri Schwalger. Il y a bien entendu Sonny Bill Williams dont les passes sont redoutables et qui accapare toute l’attention des médias permettant ainsi à ses coéquipiers d’être moins exposés. Sona Taumalolo pourrait à l’occasion de ce match inscrire son dixième essai de la saison, une performance remarquable pour un pilier. Dans l’exercice de la mêlée il aura par contre fort à faire face à Jannie du Plessis. Son collègue de la première ligne, le très prometteur Ben Tameifuna sera lui opposé au redoutable Tendai Mtawarira, the Beast!

Frédéric Michalak Natal Sharks Durban Super Rugby Toulon Super XV

Frédéric Michalak tentera d'être le premier Français à remporter le Super Rugby avant de rentrer en France à Toulon.

Si en France les Sharks passent pour des favoris grâce à l’unique présence de Frédéric Michalak, il ne faut pas oublier que cette franchise revient de loin et à failli ne pas se qualifier. Ses victoires contre les Reds puis les Stormers sont remarquables car inattendues. Après avoir surclassé les Reds à Brisbane, les hommes de John Plumtree se sont imposés chez les Stormers qu’ils ont dominé techniquement et tactiquement. Ils ont également semblé physiquement supérieurs à leurs adversaires lors de ces deux matchs, imposant un gros rythme de jeu. Patrick Lambie et Paul Jordaan, blessés auparavant, retrouvent une place de titulaire, le premier cité étant fixé à l’arrière suite aux excellentes prestations de Michalak à l’ouverture. Tim Whitehead manquera malheureusement cette finale permettant ainsi de reconduire JP Pietersen en 13, auteur d’un très gros match à Cape Town. Les Sud Africains s’appuieront une nouvelle fois sur leur pack très performant, mais il faudra que les frères du Plessis soient plus disciplinés car face à un Aaron Cruden meilleur buteur de la compétition, la moindre erreur se payera cash.

A domicile et alors que les Sharks ont voyagé énormément depuis deux semaines, les Chiefs sont bien entendu largement favoris. Les Sharks ont été finalistes à trois reprises (1996, 2001 & 2007) alors que les Chiefs ne l’ont été qu’une seule fois en 2009. Le vainqueur sera donc la sixième franchise à remporter le Super Rugby et rejoindra ainsi les Blues, les Crusaders, les Brumbies, les Bulls et les Reds. Le match sera arbitré par l’Australien Steve Walsh.

CHIEFS: 15. Robbie Robinson, 14. Tim Nanai-Williams, 13. Andrew Horrell, 12. Sonny Bill Williams, 11. Asaeli Tikoirotuma, 10. Aaron Cruden, 9. Tawera Kerr-Barlow, 8. Kane Thompson, 7. Tanerau Latimer, 6. Liam Messam, 5. Brodie Retallick, 4. Craig Clarke (Cap), 3. Ben Tameifuna, 2. Mahonri Schwalger, 1. Sona Taumalolo
Banc: 16. Hikawera Elliott, 17. Ben Afeaki, 18. Michael Fitzgerald, 19. Sam Cane, 20. Brendon Leonard, 21. Jackson Willison, 22. Lelia Masaga

SHARKS: 15. Patrick Lambie, 14. Louis Ludik, 13. JP Pietersen, 12. Paul Jordaan, 11. Lwazi Mvovo, 10. Frederic Michalak, 9. Charl McLeod, 8. Ryan Kankowski, 7. Marcell Coetzee, 6. Keegan Daniel (Cap), 5. Anton Bresler, 4. Willem Alberts, 3. Jannie du Plessis, 2. Bismarck du Plessis, 1. Tendai Mtawarira
Banc: 16. Craig Burden, 17. Wiehahn Herbst, 18. Steven Sykes, 19. Jean Deysel, 20. Jacques Botes, 21. Meyer Bosman, 22. Riaan Viljoen

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On