Deux jours avec les Ambassadeurs…

Bien que la tenue de ce blog me fasse majoritairement suivre le rugby du Sud, je suis également un spectateur attentif de ce qui se passe de notre côté de la planète. En répondant positivement à l’invitation de la Société Générale (via Par Amour du Rugby) j’ai ainsi eu la chance de participer à la première édition des Journées des Ambassadeurs 2013, co-organisée par la Ligue Nationale de Rugby et la Société Générale, dans la belle ville de Chartres. Vous pouvez d’ailleurs retrouver un compte rendu de ces deux journées sur le site de la LNR.

JDA2013 Chartres 2013 JDA

Marc Lièvremont, Brice Dulin, Steve Malonga, Romain Poite et Russlan Boukerou, Ambassadeurs d'un jour à Chartres pour les JDA 2013 - Crédits: Marine Gallego (LNR)

Le but des Journées des Ambassadeurs, dont le cru 2013 représente la 9e édition, est de faire mieux connaître le rugby et ses valeurs dans des régions et villes de France qui n’accueillent pas, à ce jour, de club professionnel. Cette année Chartres, Versailles, Rouen et Niort sont au programme. Pendant deux jours, les Ambassadeurs viennent débattre avec les étudiants et les chefs d’entreprises de la région, initient les jeunes licenciés des écoles de rugby aux secrets du ballon ovale, et partent à la rencontre d’associations à vocation sociale. C’est également l’occasion pour les comités régionaux, de promouvoir ce sport auprès du grand public et des média.

J’ai donc participé à l’étape de Chartres où les ambassadeurs présents étaient Marc Lièvremont, Brice Dulin (Castres Olympique), Steve Malonga (SU Agen), Russlan Boukerou (Stade Toulousain) ainsi que l’arbitre international Romain Poite. On peut également ajouter Jérôme Cazalbou, ancien demi de mêlée du Stade Toulousain aujourd’hui collaborateur de la SocGen et consultant pour France Télévisions. Ayant généralement un regard critique sur les institutions officielles quel que soit le pays, je souhaitait garder un regard neutre sur cette opération. Verdict, il s’agit certes d’une opération de communication mais les ambassadeurs s’y prêtent naturellement, sans calcul, avec sincérité. Et les réactions positives voire le bonheur des participants sont touchantes et prouvent que la LNR et la Société Générale ont tapé dans le mille en organisant cet évènement. Un grand moment pour les jeunes licenciés (et même les moins jeunes) de l’Entente Chartraine qui garderont longtemps le souvenir de ces deux jours!

N’ayant pu me libérer pour le début de la première journée, j’ai donc rejoint Chartres et sa cathédrale grandiose dans un train bondé de travailleurs rentrant chez eux. Arrivé à temps pour un repas passé à la table de Romain Poite, j’ai pu discuter avec lui des difficultés à arbitrer des joueurs comme Richie McCaw ou David Pocock et de ses anecdotes de tournées. Il semble également en bonne position pour pouvoir arbitrer un match de la tournée des Lions Britanniques & Irlandais en Australie!  La soirée s’est terminée dans un lieu de perdition nommé Le Bahia, que le proprio quelque peu distrait a du vendre maintenant que Marc Lièvremont a visité son bar! Un Marc Lièvremont bien loin de l’image véhiculée par les médias “spécialisés” mais plus proche de l’impression laissée après la lecture de son livre “Cadrage et débordements” ou de l’interview réalisée par nos amis de la Boucherie Ovalie.  Un homme jamais avare de commentaires et d’anecdotes, toujours honnête et sincère dans ses réponses même aux questions les plus tordues. En gros il faut qu’il ait vraiment face à lui une coalition de journalistes aux questions rhétoriques, redondantes et stéréotypés pour être emmerdé à l’idée de leur répondre! En résumé ces deux jours m’ont permis de croiser des mecs accessibles avec la tête sur les épaules, bien loin des clichés habituels concernant les sportifs de haut niveau. Les valeurs du rugby se trouvent peut être là, dans l’éducation des joueurs et leur proximité. Aux supporters de se mettre au niveau désormais!

Dès demain (mercredi 27 et jeudi 28 février), n’hésitez pas à vous rendre à Versailles où a lieu la seconde étape des Journées des Ambassadeurs. Une destination proche de Paris qui peut donc permettre aux Franciliens de s’y rendre nombreux! Vous pourrez y croiser Delon Armitage (RC Toulon), Armand Batlle (USA Perpignan), Julien Côme (Racing Métro 92), Pascal Gaüzère (arbitre international), Olivier Nier (ex entraîneur d’Oyonnax et Aix-en-Provence), et les anciens internationaux Thomas Lombard et Patrick Tabacco, sous la conduite de Jérôme Cazalbou. Ils seront également accompagnés de Max Guazzini, vice-Président de la LNR et de Marcel Martin, Trésorier de la LNR.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On