Les Cheetahs, le beau jeu en Afrique du Sud

Les Cheetahs, basées à Bloemfontein dans l’état du Free State, sont les premiers représentants du rugby Sud Africains à être présentés sur ce site en 2013! Les Cheetahs ont eu chaud fin 2012, l’arrivée des Southern Kings ayant relancé l’idée d’une fusion avec les Lions infirmant la séparation qui avait lieu en 2006 lors de la dissolution des Cats. Alors que les autres franchises Sud Africaines engagées en Super Rugby se basent principalement sur un club de Currie Cup (et Vodacom Cup), Naka Drotske a lui formé son groupe en piochant aussi bien parmi les Free State Cheetahs que parmi les GWK Griquas (basés à Kimberley) et à moindre mesure au sein des Northern Free State Griffons (basés à Welkom).  Même si cette franchise n’est pas aussi renommée que les Bulls, les Sharks voire les Stormers, elle propose un jeu attrayant, éloigné des standards (voire clichés) Sud Africains et peut être considérée comme un “centre de formation” pour beaucoup de Springboks. En effet que ce soient les frères du Plessis, Gurthro Steenkamp, CJ Van der Linde, Ruan Pienaar ou Frans Steyn, tous sont sortis des équipes jeunes locales avant d’être pillés par les autres clubs plus renommés. Obligés constamment de renouveler leur effectif, les Cheetahs ne peuvent travailler sur la durée mais obtiennent tout de même des résultats sérieux. Une équipe qui ne doit pas être prise à la légère!

Johan Goosen ouvreur des Free State Cheetahs et des Springboks

Les Cheetahs vont s'appuyer sur le talent de Johan Goosen pour ce Super Rugby 2013 en espérant qu'il soit épargné par les blessures

Leur saison 2012

Les Cheetahs ont terminé le tournoi 2012 à une honorable 10e place mais à 12 points du 9e, les Highlanders! Toutefois terminer devant les Blues ou les Waratahs, équipes plus impressionnantes sur le papier, est déjà une belle performance. Comme depuis leurs débuts en 2006, les Oranje ont alterné le bon (victoires sur les Hurricanes et les Waratahs) et le moins bon (défaite d’entrée face aux Lions ou grosse dérouillée reçue des Bulls). Emmenés par un débutant nommé Johan Goosen, les hommes de Naka Drotske ont marqué beaucoup de points en début de tournoi mais, faut de posséder une défense assez solide, ils en ont également encaissé énormément. La grave blessure de ce dernier au cours du mois d’avril, alors qu’il devançait Aaron Cruden comme meilleur marqueur de points du Super Rugby, a marqué un coup d’arrêt pour les Sud Africains qui ont du composer avec Sias Ebersohn ou Riaan Smit pour gérer leur attaque. En plus de Johan Goosen, la province du Free State a une nouvelle fois révélé de nombreux nouveaux talents comme Willie Le Roux, Trevor Nyakane ou Piet van Zyl. Pour 2013 le staff a une nouvelle fois sélectionné de nombreux joueurs prometteurs aperçus en Currie Cup, Vodacom Cup voire même Varsity Cup (championnat universitaire) ou Craven Week (championnat des lycées)! Attendons nous à découvrir de nouvelles pépites Sud Africains lors de ce Super Rugby 2013.

Os du Randt Cheetahs Free State Springboks

Os du Randt, une légende des Springboks au chevet des avants

Le staff

Si l’effectif manque de stabilité d’une année sur l’autre, le staff est lui inchangé depuis plusieurs saisons. Peu après sa retraite sportive Naka Drotské a en effet pris les commandes des Cheetahs et des Free State Cheetahs (en Currie Cup) dès 2008 succédant à Rassie Eramus et reste depuis fidèle au poste. L’ancien talonneur des Springboks faisait partie du groupe champion du monde en 1995 en concurrence avec James Dalton et Chris Rossouw. Son adjoint en charge des arrières Hawie Fourie lui est fidèle depuis ses débuts à Bloemfontein en 2008. Il l’a en effet rejoint dans le Free State après cinq années à la tête des Boland Kavaliers, l’autre club de Cape Town à l’ombre de la Western Province. Os du Randt, pilier légendaire des Springboks, sera en charge de l’entraînement des avants, après avoir été consultant spécialiste de la mêlée pour toutes les équipes du Free State ainsi qu’auprès des Springboks par intermittence. Sa grosse expérience internationale est un atout pour Naka Drotské. Enfin le spécialiste de la défense depuis 2011 se nomme Michael Horak, international Anglais à une reprise mais Sud Africain de naissance. Passé brièvement par le XIII en Australie, il a effectué la majorité de sa carrière en Angleterre.

Les transferts

Comme chaque saisons les Cheetahs doivent déplorer de nombreux départs mais peuvent heureusement se reposer sur un recrutement intelligent. Cette saison les départs importants concernent Ashley Johnson (London Wasps), WP Nel (Edinburgh), Marcel van der Merwe (Bulls), George Earle (Llanelli Scarlets) et Andries Strauss (Southern Kings). Plus étonnement Sias Ebersohn, mécontent d’avoir laissé son poste d’ouvreur à Johan Goosen, a traversé l’océan Indien pour voir si l’herbe était plus verte à Perth. Thomas Van Vuuren et Johan Wessels, deux jeunes espoirs n’ayant pas percé, ont eux rejoint la France respectivement au Stade Français et à La Rochelle.

Sarel Pretorius Waratahs Cheetahs

Sarel Pretorius de retour aux Cheetahs après un "échec" aux Waratahs

Au niveau des recrues, les Cheetahs ont frappé fort en débauchant deux jeunes joueurs des Bulls, le centre Johan Sadie (une unique saison à Pretoria où il était arrivé en provenance des Stormers) et le première ligne polyvalent Rossouw de Klerk. Ces deux joueurs postulent à une place de titulaire. Le Ghanéen de naissance Raymond Rhule, brillant en Currie Cup au point de faire partie du groupe des Springboks lors de la dernière tournée d’automne, participera à son premier Super Rugby! Après l’échec de son transfert aux NSW Waratahs (bien aidé par le manque de patience des Australiens vis à vis des recrues étrangères), Sarel Pretorius fait son retour à Bloemfontein et est bien décidé à redevenir titulaire. L’ancien flanker du Stade Français Frans Viljoen fait lui aussi son retour au club après un an en Italie sous les couleurs d’Aironi. JP Nel, de retour en Afrique du Sud après 3 ans au Japon où il évoluait pour NTT Shining Arcs, a convaincu le staff après ses bonnes sorties pour les GWK Griquas. Elgar Watts (Boland Kavaliers), Lodewyk de Jager (Leopards) ou Caylib Oosthuizen (Golden Lions) font partie des autres recrues moins connues mais au niveau très prometteur. Attention également au jeune ouvreur des Griffons Hansie Graaf dont on dit le plus grand bien!

Vous pouvez retrouvez la suite des transferts des Cheetahs ainsi que l’intégralité des transferts ici.

L’équipe poste par poste

Coenie Oosthuizen

Coenie Oosthuizen, espoir des Springboks au poste de pilier

Les Cheetahs possèdent dans leurs rangs l’un des meilleurs Springbok de l’année 2012 que Sud Rugby a élu meilleur talonneur de l’année dernière, Adriaan Strauss. Bismarck du Plessis a enfin un concurrent à son niveau. En plus de posséder toutes les qualités nécessaires d’un bon talon, Adriaan Strauss est également devenu le leader de l’équipe grâce à la longue absence de Juan Smith sur blessure. Ryno Barnes est son suppléant depuis 2010 ainsi que le titulaire du poste pour les GWK Griquas mais il s’est fait piquer la place de numéro 2 par Hercu Liebenberg l’an passé. Né en Namibie, Torsten van Jaarsveld vient de signer en provenance des Pumas où il a effectué une saison 2012 de bonne facture. Coenie Oosthuizen est un des grands espoirs nationaux au poste de pilier gauche, il a d’ailleurs porté le maillot des Springboks à 2 reprises l’an passé. Souvent blessé, il doit gagner en maturité et en mobilité mais fait d’ores et déjà partie des cadres de cette équipe. Nul doute que la présence à temps plein d’Os du Randt lui fera le plus grand bien. Coenie Oosthuizen aura droit cette saison à un concurrent “homonyme” en la personne de Caylib Oosthuizen, fraîchement débarqué des Lions pour qui il évoluait en Super Rugby l’an passé. Moins brillant, il reste tout de même un pilier solide. Trevor Nyakane, polyvalent talon/pilier souvent utilisé l’an passé, devrait donc voir son temps de jeu diminuer. Le club est moins garni à droite même s’il est dans le tuyaux d’y former Coenie Oosthuizen. Cependant l’arrivée de Rossouw de Klerk en provenance des Bulls, apporte quelques garanties à ce poste. Il sera secondé par Lourens Adriaanse qui a déjà porté le maillot de la franchise lors de quelques rencontres l’an passé.

Moins d’expérience en seconde ligne depuis les départs d’Izak van der Westhuizen à Edinburgh et de George Earle aux Scarlets. Andries Ferreira, Biarrot quelques semaines en 2011, a participé à 14 rencontres l’an passé et fait donc figure de titulaire dans cette équipe. Waltie Vermeulen, Francois Uys et Martin Muller possèdent eux aussi l’expérience du Super Rugby avec les oranje même s’ils sont plus habitués de la Currie Cup. Les débutants Rynard “Ligtoring” Landman et Lodewyk de Jager arrivent avec une belle réputation et pourraient être les surprises de ce tournoi à Bloemfontein.

Juan Smith Cheetahs Free State Bayonne Aviron Springboks

Tous les supporters des Cheetahs prient pour que le tendon d'Achille de Juan Smith tienne!

Les Cheetahs possèdent dans leurs rangs deux des meilleurs flankers du pays (voire du monde) à savoir le brillant Juan Smith et Heinrich Brussow. Le premier est malheureusement blessé depuis deux saisons, opéré à quatre reprises du tendon d’Achille, mais semble être enfin en forme et pourrais jouer cette dernière saison pour le Free State avant de s’envoler vers la France. Encore blessé à l’épaule pour au moins deux mois, Heinrich Brüssow est lui aussi souvent absent depuis trois ans et peine à retrouver son niveau exceptionnel de l’année 2009. Il ne fait aucun doute qu’avec ces deux joueurs en forme, les Cheetahs auraient fière allure et que leur défense serait bien plus efficace. Naka Drotské a cependant étoffé sa troisième ligne et l’on pourra ainsi découvrir un peu mieux Pieter “Lappies” Labuschagne, Johannes “Boom” Prinsloo et Marnus Schoeman dont les sorties en Currie Cup ont été très bonnes. On retrouvera également Philip van der Walt, titulaire l’an passé et qui pourrait être fixé au poste de numéro 8. Enfin Frans Viljoen, passé par Aironi et le Stade Français ainsi que Davon Raubenheimer sont là pour faire le nombre.

Le retour de Sarel Pretorius étoffe qualitativement le nombre de joueurs disponibles à la mêlée. De retour d’Australie après “l’échec” de son transfert aux NSW Waratahs, il compte bien récupérer sa place de titulaire à Bloemfontein et enfin taper dans l’oeil du sélectionneur des Springboks! Le jeune Piet Van Zyl qui avait gagné sa place l’an passé devra donc faire face à un concurrent bien plus sérieux que Tewis de Bruyn, Lyonnais pendant quelques matchs en 2011. Le poste est en tout cas très bien fourni! A l’ouverture Johan Goosen est indétrônable et indispensable. Il n’a cependant plus de remplaçant de niveau sérieux depuis le départ de Sias Ebersohn à Perth. Francois Brummer, formé aux Bulls où il n’a pas réussi à percer fait office de doublure tout comme Elgar Watts, originaire de Cape Town où il a récemment brillé pour les Boland Kavaliers. A moins que Hansie Graaff, renfort surprise en provenance des Griffons ne mette tout le monde d’accord. Il bénéficie d’une grosse côte grâce à son jeu au pied précis et ses skills.

Au centre, Johann Sadie est la nouvelle recrue en provenance des Bulls où il n’a pas réussi à s’adapter l’an passé. Originaire de Cape Town, formé au sein des équipes jeunes de la Western Province, il avait fait ses débuts pour les Stormers en 2011 avant de quitter l’ouest pour la capitale, espérant ainsi franchir un palier. Peine perdue pour Sadie qui n’a été que peu utilisé par Frans Ludeke et qui a préféré partir cette saison. Son association avec Robert Ebersohn peut être intéressante et dangereuse, ce dernier pouvant être “libéré” maintenant que son jumeau est parti. JP Nel, de retour du Japon, a convaincu Drotske grâce à ses prestations avec les GWK Griquas. Attention tout de même à ses placages très très limites. Barry Geel, présent à Bloemfontein depuis 4 ans ainsi que le centre des Leopards Joubert Engelbrecht qui débutera lui en Super Rugby vont essayer de glaner quelques apparitions.

Raymond Rhule Cheetahs Free State Springboks Ghana

La révélation de la dernière Currie Cup, Raymond Rhule, fera ses grands débuts en Super Rugby

A l’aile on attend avec impatience les débuts en Super Rugby de Raymond Rhule, Ghanéen de naissance, une des révélations de la dernière Currie Cup (dont il a terminé meilleur marqueur d’essais) au point d’être sélectionné par Heyneke Meyer parmi ses Springboks lors de la dernière tournée d’automne. Il a gravi en une saison tous les échelons du rugby Sud Africain et son style lui a déjà valu des comparaisons avec Bryan Habana, Shane Williams, David Campese et John Kirwan. Rien que ça! Sur l’autre aile on pourrait retrouver Willie Le Roux, une des révélations et des meilleurs joueurs de la saison dernière pour les Cheetahs. Passé par les rangs espoirs du Racing Metro 92, il est polyvalent avec les postes d’ouvreur et d’arrière. Rocco Jansen, Dusty Noble et Ryno Benjamin, habitués des circuits Sevens, joueront quelques rencontres comme chaque saisons. Ils possèdent les skills mais pas forcément les qualités défensives nécessaires au poste d’ailier. Jannie Boshoff revient en Super Rugby après cinq ans passés dans les rangs des Lions entre 2007 et 2011. Nico Scheepers, fer de lance des Shimlas en Varsity Cup 2012 et du Free State en Vodacom Cup 2012 espère aussi jouer plus que les 3 rencontres auxquelles il a participé en 2012. Le poste d’arrière se jouera entre Hennie Daniller, au club depuis 2008, et Riaan Smit, un joueur qui peut aussi dépanner à l’ouverture.

Retrouvez ici le groupe en image

Notre pronostic

Pas de miracle à attendre des Cheetahs qui devraient sans surprise terminer quatrièmes de la poule Sud Africaine et obtenir quelques résultats surprenants comme chaque saisons. Même si sur le papier l’effectif semble plus solide que l’an passé, il sera difficile pour eux d’être performants sur la durée et de faire mieux que quelques coups d’éclat. Au classement général, conserver leur 10e position est envisageable, sauf si les franchises Australiennes haussent leur niveau de jeu grâce à la motivation de la venue des Lions Britanniques et Irlandais. La question du maintien des Southern Kings en Super Rugby dépendra aussi des performances des Cheetahs qui sont également menacés par des décisions surprenantes de la SARU.

L’équipe type probable

1. Coenie Oosthuizen – 2. Adriaan Strauss – 3. Rossouw de Klerk – 4. Andries Ferreira – 5. Waltie Vermeulen – 6. Juan Smith (ou Boom Prinsloo en cas de blessure) – 7. Heinrich Brussow (ou Lappies Labuschagne en cas de blessure) – 8. Phillip van der Walt – 9. Sarel Pretorius – 10. Johan Goosen – 11. Raymond Rhule – 12. Johann Sadie – 13. Robert Ebersohn – 14. Willie Le Roux – 15. Hennie Daniller

(Vous pourrez également retrouver sur Sud Rugby les présentations des Blues d’Auckland, des Highlanders, des Hurricanes, des Melbourne Rebels et de la Western Force en amont du Super Rugby 2013)

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
0 comments

Trackbacks

  1. […] Les Cheetahs, le beau jeu en Afrique du Sud […]