Les Bleus en Nouvelle Zélande – Acte II

Après une courte défaite à Auckland lors de la première rencontre (défaite 23-13) puis une belle réaction face à la franchise des Blues ce mardi (victoire 15-38), le XV de France s’apprête à affronter une nouvelle fois les All Blacks ce samedi! Mais cette fois ci les Bleus devront traverser le détroit de Cook et se rendre à Christchurch sur l’île du Sud. Plus précisément dans sa banlieue à Addington au Rugby League Park, le Lancaster Park étant hors d’usage depuis le dernier tremblement de terre ayant touché la ville le 22 février 2011. Sur les terres des Crusaders et de la province de Canterbury où ont été formés les actuelles stars des Blacks Dan Carter, Richie McCaw et Kieran Read, les Bleus auront fort à faire pour s’imposer. Toujours dans le cadre d’un partenariat avec Par Amour du Rugby (Société Générale), petite présentation de ce qui attend les hommes de Philippe Saint André samedi matin!

Ma'a Nonu Conrad Smith All Blacks Nouvelle Zélande Haka Hurricanes Highlanders

La paire de centres Ma'a Nonu et Conrad Smith sera une nouvelle fois la meilleure arme offensive des All Blacks contre le XV de France! - Crédits: Hannah Johnston / Getty Images AsiaPac

La compo des All Blacks: 15. Israel Dagg (Crusaders), 14. Ben Smith (Highlanders), 13. Conrad Smith (Hurricanes), 12. Ma’a Nonu (Highlanders), 11. Julian Savea (Hurricanes), 10. Aaron Cruden (Chiefs), 9. Aaron Smith (Highlanders), 8. Kieran Read (cap) (Crusaders), 7. Sam Cane (Chiefs), 6. Liam Messam (Chiefs), 5. Brodie Retallick (Chiefs), 4. Luke Romano (Crusaders), 3. Owen Franks (Crusaders), 2. Dane Coles (Hurricanes), 1. Wyatt Crockett (Crusaders) / Banc: 16. Andrew Hore (Highlanders), 17. Tony Woodcock (Highlanders), 18. Ben Franks (Hurricanes), 19. Jeremy Thrush (Hurricanes), 20. Victor Vito (Hurricanes), 21. Piri Weepu (Blues), 22. Beauden Barrett (Hurricanes), 23. Rene Ranger (Blues) -> Le groupe au complet en images!

Quelques nouveaux

Nous amis du Rugby Nistère nous ont appris ce matin que Rene Ranger n’allait peut être pas aller jusqu’au bras de fer avec Montpellier et devrait finalement accepter de jouer pour le club Héraultais en Top 14 la saison prochaine! Même si je ne suis pas certain que cette situation soit optimale pour les deux parties, le fait est que les All Blacks devront se passer d’un des joueurs les plus en forme du Super Rugby actuel avec les Blues. Avec le départ déjà entériné d’Hosea Gear pour le Stade Toulousain, ce sont deux joueurs importants pour Steve Hansen qui désertent l’aile des hommes en noir! Mais nous savons bien que la Nouvelle Zélande forme en permanence des joueurs performants et c’est encore le cas aujourd’hui où la relève semble prête à concurrencer Julian Savea et Cory Jane pour s’imposer et préparer 2015!

Charles Piutau Blues Junior All Blacks Auckland

Charles Piutau

Nous vous parlions il y a quelques jours de Frank Halai, le redoutable ailier des Blues. Convoqué par Steve Hansen lors de tests de préparation, il a été laissé à la disposition de sa franchise pour affronter le XV de France. Ce n’est pas le cas de Francis Saili et Charles Piutau qui, à défaut de figurer sur la feuille de match, s’entraînent bien avec les All Blacks depuis deux semaines et espèrent toujours obtenir leur première cape face à la France le 22 juin à New Plymouth. Ces deux joueurs ont explosés cette saison profitant de l’osmose de la jeune génération au sein du collectif des Blues mise en place par John Kirwan. Polyvalents aux cinq postes arrières, ils peuvent d’ores et déjà être considérés comme des cadres à Auckland, le prochain départ de Ranger devant leur offrir plus de responsabilités. Doté d’une grosse accélération, d’une bonne explosivité, d’une habilité sans faille sous les ballons hauts, Piutau donne systématiquement des sueurs froides en défense. Il était après 10 journées de Super Rugby le joueur cassant le plus de plaquages. Bien que son poste de prédilection soit l’arrière, la présence des Israel Dagg et Ben Smith en équipe nationale l’incite à préférer l’aile ces prochaines années. Même problématique pour Francis Saili, plus habitué au poste de centre mais qui se retrouve bloqué par Ma’a Nonu, Conrad Smith et probablement Dan Carter (s’il est replacé en 12 pour favoriser Aaron Cruden). Fort physiquement, vif et perforateur, il a effectué un excellent début de saison avant d’être mis à pied après avoir conduit sans permis. Heureusement Steven Hansen ne lui en a pas tenu rigueur et il peut désormais continuer sa progression au niveau supérieur. Retrouvez les meilleurs performances de ces deux joueurs en fin d’article!

Quelques tendances

Après un début de saison plus que médiocre avec les Highlanders, on attendait de voir ce que pouvais donner Ma’a Nonu en équipe nationale. Sa grosse performance face aux Bleus nous a prouvé qu’il n’était pas le même joueur avec les All Blacks qu’en Super Rugby où ses prestations sont très insuffisantes depuis son départ des Hurricanes pour les Blues en 2012. Pourtant sans réel concurrent depuis le retour de Sonny Bill Williams en NRL, Ma’a Nonu ne s’est pas relâché et son attelage avec un Conrad Smith de retour de repos (à cause d’un KO) a une nouvelle fois été brillant! Un face à face avec Mathieu Bastareaud pourrait être très intéressant.

Aaron Cruden Chiefs All Blacks

Aaron Cruden, définitivement devant Dan Carter?

Ce match sera surtout très important pour Aaron Cruden, assez décevant le week end dernier, qui devra enfin montrer qu’il mérite bien le poste d’ouvreur des All Blacks. Même si ses performances en Super Rugby avec les Chiefs sont bien au dessus de celles de Dan Carter avec les Crusaders, il peine encore à définitivement surpasser son glorieux aîné en équipe nationale! Après avoir sorti l’excuse d’un soucis d’adaptation aux nouveaux ballons des tests matchs lors de la première rencontre, il n’aura plus d’excuse au coup de sifflet final du prochain match. Alors que l’on parlait d’un repositionnement de Carter en temps que premier centre pour fixer définitivement Cruden à l’ouverture associé avec Aaron Smith ou Tawera Kerr Barlow, mais la donne pourrait être inversée, ou du moins décalée dans le temps. Conscients d’avoir mis énormément de pression sur les épaules de leur jeune ouvreur, les coachs des Blacks, en premier lieu Ian Foster, ont décidé de lâcher du lest et lui prédisent désormais une grosse performance à Christchurch. Il a en tout cas une belle longueur d’avance sur Beauden Barrett et Colin Slade!

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
4 comments
Martin
Martin

Je pense que le vieux Savea sera capable de tenir jusqu'en 2015 ;) Et ce que tu dis à propos de Cruden me fait penser à te demander: Que penses-tu de Slade ?

adrien
adrien

Le vieux Savea??? Il est trop fragile Colin Slade... la logique voudrait que Beauden Barrett et Gareth Anscombe soient les suivants dans la liste

Martin
Martin

C'était ironique ! Tu écris "la relève est prête pour 2015" Au delà de sa fragilité, que penses-tu de son niveau (à Slade) (ou peut-être est-ce ce que tu entendais par fragilité)

adrien
adrien

J'ai un peu de mal avec lui... il peut avoir des éclairs de génie sur certaines actions mais reste globalement d'un niveau Super Rugby, pas assez élevé pour être du niveau international. Gros problèmes en défense également... il pourrait bénéficier de son association avec Aaron Smith mais vu les résultats des Highlanders...

Trackbacks

  1. […] Les Bleus en Nouvelle Zélande – Acte II […]