La surprenante implosion des Sharks

Nous avons appris au cours du mois de juin que Brendan Venter allait devenir le nouvel entraîneur des Natal Sharks dès le début de la Currie Cup 2013, succédant ainsi à John Plumtree dont le contrat ne serait pas reconduit. Mais juste avant la reprise du Super Rugby le week end passé, la nouvelle de la démission du technicien Néo Zélandais à effet immédiat est tombée à la surprise quasi générale. Ses deux anciens adjoints, Grant Bashford et Hugh Reece-Edwards sont donc en charge de la province jusqu’à la fin du tournoi, vraisemblablement dans moins de quinze jours, la qualification des Sharks pour les play off semblant très difficile! Retour sur la dégringolade d’une des franchises sportives les plus respectées d’Afrique du Sud (voire du Monde) ces dernières années.

John Smit Saracens Clermont Springboks Sharks Hooker Talonneur

L'arrivée de John Smit au poste de CEO des Natal Sharks ne sera pas passée inaperçue!

Un peu de “name droping” pour situer les Sharks… André Joubert, Gary Teichmann, Joel Stransky, Johan Ackerman, Percy Montgomery, John Smit, Johann Muller, Ruan Pienaar, Bobby Skinstad pour les Springboks… Frédéric Michalak, Juan Martin Hernandez, Andy Goode (rayez la mention inutile) pour les internationaux étrangers. Ces grands joueurs ont écrit l’histoire des Sharks et encore aujourd’hui avec les frères du Plessis, “the Beast” Mtawarira, Pat Lambie, JP Pietersen ou Frans Steyn, l’équipe a belle allure. Et pourtant le Kings Park de Durban sonne creux depuis quelques mois (aussi bien pour les matchs des locaux que des Springboks) et les résultats sont plus que médiocres pour une équipe de ce standing. Mais ce genre de passage à vide qui peut arriver à n’importe qu’elle équipe est très mal géré à cause, en grande partie, d’une communication archaïque digne de la FFR. En coulisse, au sommet de la pyramide, beaucoup de changements ont eu lieu, changements parfois trop brutaux et mal expliqués, un terrain donc propice aux rumeurs parfois très farfelues. Une lutte interne semble opposer les anciens de la maison, Brian van Zyl, Rudolf Straeuli et John Plumtree, aux nouveaux John Smit, Stephen Saad et Brian Venter.

John Plumtree Natal Sharks

John Plumtree

La direction des Natal Sharks a changé le 4 octobre 2012 (officialisé fin novembre) avec la nomination de Stephen Saad comme Président et de Terry Rosenberg en tant que directeur indépendant. Un changement de gouvernance en l’apparence sans importance mais qui aura pourtant des conséquences sur la suite de la saison 2013 des Sharks. Après plusieurs semaines de rumeurs, le départ du CEO Brian van Zyl au 1er juillet 2013 est annoncé, son successeur étant John Smit, talonneur capitaine des champions du Monde Sud Africains en 2007, qui était pourtant annoncé sur la rade du côté du RC Toulon. Cependant originellement, il a été annoncé que van Zyl resterait à Durban pour encadrer Smit et assurer la passation. Après plusieurs jours de rumeurs annonçant tour à tour Nick Mallett, Jake White ou Clive Woodward à la tête de la province, John Smit annonce dans l’urgence le 11 juin 2013 (soit en pleine trêve internationale et en l’absence des cadres de l’équipe) que Brendan Venter, directeur technique des Saracens de Londres, remplacerait John Plumtree comme entraîneur des Sharks dès la fin du Super Rugby! Cet événement sera le point de départ des hostilités, amplifiées par une communication très mal gérée. En effet le directeur commercial Rudolf Straeuli, en charge donc de l’image des Sharks, est une personnalité peu appréciée des médias et du public depuis le sinistre Kamp Staaldraad quand il était à la tête des Springboks!

Brendan Venter Saracens Natal Sharks John Smit

Brendan Venter

Suite à l’annonce de la non reconduction du contrat de John Plumtree, Brian van Zyl décide de sortir de sa réserve pour dénoncer ce choix et affirmer publiquement son soutien au technicien Néo Zélandais dont il souhaitait la prolongation pour au moins deux saisons! C’est ensuite Craig Jamieson, capitaine de la première équipe des Sharks à avoir remporté la Currie Cup et ancien coéquipier de Plumtree, de publiquement critiquer John Smit citant son inexpérience,  le risque engendré par ses récentes décisions et le traitement désastreux de la situation du coach kiwi. Ne pouvant plus se cacher et rester en réserve loin des médias, Saad s’est donc exprimé pour apporter son soutien à Smit et déclarer discrètement qu’il ne faisait qu’appliquer des décisions stratégiques prises par le board. La situation devenant intenable, la dernière réunion entre John Smit et John Plumtree s’est soldée par le départ immédiat de ce dernier avant même la fin d’une saison délicate pour les Sharks. Une fin assez triste entre deux hommes ayant longtemps été en confiance en tant qu’entraîneur et capitaine de la franchise basée à Durban! De même, après avoir publiquement désavoué son successeur, comment van Zyl peut-il assumer son rôle de mentor jusqu’en février 2014? Autant de questions qui resteront sans réponses et qui continueront à alimenter la rumeur tant la communication des Sharks reste archaïque! De même, quid de l’aura de John Smit? Très respecté grâce à sa carrière de joueur, pourra t’il indéfiniment prendre des décisions difficiles et qui pourraient écorner son image publique?

Keegan Daniel Natal Sharks Springboks

Keegan Daniel

Deux autres événements récents, non liés aux remous internes à la tête de la province, ont également écorné l’image des Sharks et ont été très mal gérés médiatiquement. En premier lieu l’agression du militaire Anglais Brett Williams battu à mort autour du Kings Park de Durban quelques heures après avoir assisté à la rencontre ayant opposé les locaux aux Melbourne Rebels. Même s’il s’agit d’une affaire gérée par la police et non par le club, le service communication des Sharks est resté très discret et sur la défensive. Enfin, accusé d’avoir critiqué le nombre trop élevé d’afrikaners dans l’équipe, le capitaine Keegan Daniel s’est retrouvé sous le feu des projecteurs et victime de nombreuses condamnations. Le démenti du club comme du joueur est arrivé bien trop tardivement!

En l’espace d’un mois les Natal Sharks ont perdu leur CEO présent au club depuis de nombreuses années et le coach qui leur aura permis d’atteindre la finale du Super Rugby à plusieurs reprises et qui aura formé un grand nombre de Springboks. Le temps nous dira si la nouvelle ligne directrice voulue par Stephen Saad sera un succès et si John Smit n’est pas que la marionnette de ce dernier pour démanteler le système mis en place par son prédécesseur. Sportivement les Sharks devront premièrement encaisser les départs de leurs cadres comme JP Pietersen, Meyer Bosman, Riaan Viljoen, Louis Ludik voire probablement les frères du Plessis. Malgré la présence d’un relève sérieuse avec des joueurs comme Kyle Cooper, Wiehahn Herbst, Pieter Steph du Toit, Paul Jordaan, Sean Robinson ou Gouws Prinsloo, les Natal Sharks semblent avoir pris du retard dans le domaine de la formation sur leurs deux rivaux principaux, les Blue Bulls et la Western Province. La triste fin d’une belle histoire entre John Plumtree et les Sharks, le Néo Zélandais ayant porté les couleurs de la province neuf saisons en tant que joueur et six en tant qu’entraîneur.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On

Trackbacks

  1. […] saison 2013 des Sharks a été très animée hors des terrains en premier lieu suite à la nomination de John Smith, légende locale et capitaine des Springboks […]