Le treiziste Andrew Fifita vers le XV ?

Andrew Fifita Rugby Union

Le milieu de la NRL est en ébullition depuis ce matin suite à l’annulation, par les Canterbury Bulldogs, du transfert d’Andrew Fifita, pilier des Cronulla Sharks! Alors que l’annonce de son transfert du Shire vers la banlieue ouest de Sydney avait été annoncé courant mars, la direction des Bulldogs a rompu les négociations laissant le joueur “choqué” selon ses dires. Avec AU$ 3.2 millions sur 4 saisons, Fifita serait devenu l’avant le mieux payé du Rugby à XIII Australien. Un accord avec un troisième partenaire serait tombé à l’eau et les Bulldogs ne pouvait pas assumer seuls le salaire du joueur suite au salary cap imposé en NRL.

Pourquoi une telle news sur Sud Rugby? Tout simplement car Andrew Fifita a plusieurs fois émis le souhait de tenter sa chance en Rugby à XV! Suite aux critiques des fans des Sharks après l’annonce de son transfert vers les Bulldogs, il a ainsi déclaré qu’il aurait préféré signer en Rugby Union pour éviter de recevoir de tels commentaires. Après Israel Folau, Andrew Fifita pourrait être une nouvelle recrue star pour le rugby Australien qui gagnerait en terme de visibilité dans un pays où il est loin d’être le sport le plus diffusé et regardé. Un officiel de l’ARU a d’ailleurs déclaré qu’il serait le bienvenu mais que l’argent ne devait pas être sa motivation principale! Alors ce transfert se réalisera t’il? A quel poste pourrait être utilisé Fifita? Wait and see!

Né à Blacktown dans la banlieue de Sydney en 1989, il a débuté sa carrière en NRL avec les Wests Tigers entre 2010 et 2011 avant de rejoindre les Cronulla Sharks en 2012 qu’il quittera en fin de saison! Au niveau international il a porté les couleurs des Tonga, de l’Australie et des Blues du New South Wales lors du State of Origin.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On