Les 5 premières révélations du Super Rugby 2014

Le week end prochain aura lieu la neuvième journée du Super Rugby 2014, un tournoi assez ouvert cette année même si les Sharks semblent un peu au dessus du lot. Mais avec deux bye et aucun déplacement hors d’Afrique du Sud à leur actif, le plus dur est devant eux et il sera difficile de conserver la même dynamique! Depuis plus de deux mois nous avons ainsi pu découvrir de nouveaux joueurs qui ont effectué leurs débuts en Super Rugby et ne sont pas passés inaperçus, au point de devenir titulaires indiscutables pour certains d’entre eux. Focus sur les 5 révélations de Sud Rugby sur ces 8 premières journées.

Marnitz Boshoff Golden Lions Super Rugby

L’ouvreur des Lions Marnitz Boshoff s’est surtout illustré par son jeu au pied précis.

SIMON HICKEY (Blues, 20 ans)

Simon Hickey Blues Auckland Super Rugby

Simon Hickey (Blues)

Lors de la pré-saison des Blues, tout le monde scrutait Benji Marhsall, la star treiziste qui allait devenir ouvreur titulaire à Auckland. Au pire, si la mayonnaise ne prenait pas rapidement, on se disait qu’il y aurait toujours Chris Noakes pour faire le boulot. Peu de gens auraient parié que le tout jeune Simon Hickey deviendrait dès cette saison le patron de l’attaque des Blues, mais il a su obtenir la confiance de John Kirwan. L’ancienne star des Wests Tigers en NRL serait même en train de négocier son départ pour la Super League Anglaise! C’est dire l’influence qu’a eu ce jeune joueur de 20 ans sur le jeu des Blues, troisième franchise la plus prolifique depuis le début de saison avec 20 essais malgré son actuelle 9e place. Sa complémentarité avec Bryn Hall s’est même révélée être excellente et prometteuse pour l’avenir des hommes de Kirwan. Egalement brillant en cricket, Hickey a décidé de se focaliser sur le rugby union dès la fin de son lycée en 2011. Il possède déjà deux saisons dans les rangs d’Auckland en ITM Cup à son actif et a été capitaine des sélections de jeunes où il évoluait. Titulaire à l’ouverture des Baby Blacks lors du Mondial des -20 ans la saison dernière, il a également été élu meilleur joueur d’Auckland en ITM Cup. Excellent buteur, il a déjà inscrit 80 points (18 pénalités et 13 transformations). Un bel avenir tout tracé aussi bien avec les Blues qu’avec les All Blacks s’il continue sa progression.

MARNITZ BOSHOFF (Lions, 25 ans)

Marnitz Boshoff Golden Lions Super Rugby

Marnitz Boshoff (Lions)

Les Lions devaient être les souffre douleurs de leurs différents adversaires comme ce fut le cas en 2012 ou 2013 (avec les Southern Kings). Mais c’était avant de découvrir le squad très combatif de Johann Ackerman mais surtout son ouvreur Marnitz Boshoff et sa qualité de jeu au pied impressionnante! Grand artisan des victoires des Lions grâce à ses tirs aux buts (23 pénalités et 11 transformations), il s’est également avéré être un nouveau “Monsieur Drop” avec déjà six passés depuis le début du tournoi! Sur le papier la place de titulaire était promise à Elton Jantjies mais sa performance décevante face aux Sharks l’a écarté et pour le moment Boshoff tient bon! On parle même de lui chez les Springboks avec la blessure de Pat Lambie et la méforme de Morné Steyn à Paris. Marnitz n’est arrivé que début 2013 à Johannesburg après des débuts aux Pumas et une formation au sein de l’académie des Bulls ponctués de rencontres en Vodacom Cup. Peu utilisé en 2012 par les Griquas, il s’éclate désormais avec les Golden Lions. Si Jantjies retrouve son poste de 10, Boshoff glissera logiquement à l’arrière, son deuxième poste.

ALOFA ALOFA (Waratahs, 23 ans)

Alofa Alofa Waratahs Super Rugby

Alofa Alofa (Waratahs)

Né à Auckland, Alofa Alofa a déménagé à Sydney avec ses parents à l’âge de 4 ans. Après deux ans de Rugby à XIII dans les rangs des Sydney Roosters en NRL, Alofa retourne au Rugby Union en 2013 avec les West Harbour Pirates, engagés en Shute Shield. Si son club n’est pas dans le haut du tableau, lui figure parmi les meilleurs marqueurs d’essais de la compétition avec 13 réalisations. Michael Cheika décide donc de le mettre à l’essai lors de la tournée en Argentine des Waratahs et ses prestations lui permettent de signer son premier contrat pro avec la franchise du New South Wales. Une progression fulgurante pour un joueur qui est désormais préféré à Cam Crawford, révélation de la saison dernière à Sydney. Celui que ses coéquipiers surnomment “Bread” impressionne grâce à ses courses balle en main, ses prises d’intervalle mais également sa capacité à casser les placages et à se relever rapidement. Sa polyvalence lui permet de s’adapter rapidement aux situations de jeu et aux éventuels changement tactiques en cours de rencontre. Un style qui lui vaut des comparaisons avec un certain Digby Ioane.

JACQUES DU PLESSIS (Bulls, 20 ans)

Jacques du Plessis Super Rugby Bulls

Jacques du Plessis (Bulls)

Il est vrai que, en étant tatillon, on ne devrait pas retrouver Jacques du Plessis parmi les meilleurs débutants de ce Super Rugby, le joueur étant entré en jeu contre les Stormers la saison dernière à son retour d’un brillant Mondial des – 20 ans en France. Mais désormais considéré comme un titulaire chez les Bulls, il a explosé cette saison! Polyvalent deuxième et troisième ligne (à tous les postes du backrow), il figure dans le Top 10 des plaqueurs et du nombre de ballons portés depuis le début du tournoi 2014. Son temps de jeu devrait rester conséquent jusqu’à la fin de la compétition avec les blessures de longue durée de Pierre Spies, Arno Botha, Deon Stegmann et Dewald Potgieter. Une opportunité pour ce jeune joueur de 20 ans qui n’a débuté avec les pro que la saison dernière, tout d’abord en remportant la Varsity Cup avec les University of Pretoria Tuks puis en participant aux Vodacom et Currie Cup. Ses matchs lors de la Coupe du Monde Junior en France ne sont pas passés inaperçus! Un très grand espoir du pack Sud Africain!

TEVITA LI (Blues, 19 ans)

Tevita Li Super Rugby Blues

Tevita Li (Blues)

La nouvelle sensation des lignes arrières Néo Zélandaises s’appelle Tevita Li! Nos amis du Rugbynistère vous en parlaient déjà l’an dernier et le joueur a tout naturellement débuté en Super Rugby cette saison avec les Blues. Déjà titulaire à 4 reprises, son compteur est pour le moment bloqué à deux essais. Li était encore lycéen la saison dernière quand le XV de France a affronté les Blues à North Harbour. S’il a peu joué avec North Harbour pour ses débuts en ITM Cup, la faute à une fracture d’un métatarse, John Kirwan lui a permis de montrer tout son talent à l’échelon supérieur, un talent qui allie puissance, vitesse et skills. Le New Zealand Herald s’emballe déjà et voit en lui le “Nouveau Lomu“… l’avenir nous dira si ce journal a raison!

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
0 comments

Trackbacks

  1. […] par le surprenant Marnitz Boshoff, Elton Jantjies ne joue plus avec les Lions. L’ancien grand espoir à l’ouverture en […]

  2. […] aux commandes de l’attaque des Blues nous retrouvons l’ailier Tevita Li (Blues), une de révélations du Super Rugby 2014 pour le moment. L’avalanche de blessures au sein des lignes arrières des Chiefs a été une […]