Le XV de France défie les Wallabies à Brisbane

Suncorp Stadium Brisbane Wallabies

Le Suncorp Stadium de Brisbane devrait sonner creux pour ce premier test match entre les Wallabies et le XV de France – Source: Ruby Wolff

Ce samedi se jouera à Brisbane le premier test match de cette tournée de Juin entre le XV de France et les Wallabies depuis le Suncorp Stadium. La saison dernière, Par Amour du Rugby (@Paramourdurugby)et Sud Rugby s’étaient associés pour vous présenter la tournée des Bleus en Nouvelle Zélande ainsi que les rencontres de la tournée de Novembre. Nous remettons le couvert cette année pour le déplacement des hommes des Philippe Saint André en Australie. Lang Park (vrai nom du stade) est l’antre des Queensland Maroons lors du State of Origin, des Brisbane Broncos en NRL, du Brisbane Roar en Soccer A-League mais aussi des Queensland Reds en Super Rugby. Les hommes de Richard Graham ont quitté Ballymore, installations historiques du rugby à XV dans le Queensland, début 2006 pour ce stade plus moderne et plus facilement accessible au public. Cependant, ce chaudron de 55 000 places devrait sonner creux avec environ la moitié des billets vendus pour le moment. Outre le relatif désintérêt des Australiens pour une tournée des Bleus (nous ne sommes ni des Lions, ni des Anglais ou des Kiwis), la proximité avec le State of Origin (les Maroons peuvent l’emporter à domicile lors de la belle s’ils s’imposent à Sydney) et de la venue des All Blacks peut expliquer cette désertion du public. Il est vrai que ces trois matchs servent surtout à Ewen McKenzie de préparation pour remporter enfin la Bledisloe Cup.

[yop_poll id=”3″]

Stephen Moore Brumbies Wallabies Australie

Capitaine – Stephen Moore

AUSTRALIE: 1. James Slipper (Reds) – 2. Stephen Moore (cap) (Brumbies) – 3. Sekope Kepu (Waratahs) – 4. Rob Simmons (Reds) – 5. Sam Carter (Brumbies) – 6. Scott Fardy (Brumbies) – 7. Michael Hooper (Waratahs) – 8. Wycliff Palu (Waratahs) – 9. Nic White (Brumbies) – 10. Bernard Foley (Waratahs) – 11. Nick Cummins (Force) – 12. Matt Toomua (Brumbies) – 13. Tevita Kuridrani (Brumbies) – 14. Adam Ashley Cooper (Waratahs) – 15. Israel Folau (Waratahs) / Banc: 16. Tatafu Polota Nau (Waratahs) – 17. Pek Cowan (Force) – 18. Paddy Ryan (Waratahs) – 19. James Horwill (Reds) – 20. Ben McCalman (Force) – 21. Nick Phipps (Waratahs) – 22. Kurtley Beale (Waratahs) – 23. Pat McCabe (Brumbies) / Coach: Ewen McKenzie

Nicolas Mas Montpellier Top 14

Capitaine – Nicolas Mas

FRANCE: 1. Thomas Domingo (Clermont) – 2. Guilhem Guirado (Perpignan) – 3. Nicolas Mas (cap) (Montpellier) – 4. Sebastien Vahaamahina (Perpignan) – 5. Yoann Maestri (Toulouse) – 6. Fulgence Ouedraogo (Montpellier) – 7. Bernard Le Roux (Racing) – 8. Damien Chouly (Clermont) – 9. Maxime Machenaud (Racing) – 10. Frédéric Michalak (Toulon) – 11. Felix Le Bourhis (Bordeaux) – 12. Wesley Fofana (Clermont) – 13. Gael Fickou (Toulouse) – 14. Yohan Huget (Toulouse) – 15. Hugo Bonneval (Stade Français) / Banc: 16. Christopher Tolofua (Toulouse) – 17. Vincent Debaty (Clermont) – 18. Rabah Slimani (Stade Français) – 19. Alexandre Flanquart (Stade Français) – 20. Antoine Burban (Stade Français) – 21. Morgan Parra (Clermont) – 22. Remi Lamerat (Castres) – 23. Brice Dulin (Castres) / Coach: Philippe Saint André

Bernard Foley Waratahs Nic White Brumbies Wallabies Australie

Première association à la charnière des Wallabies pour le demi de mêlée des Brumbies Nic White et l’ouvreur des Waratahs Bernard Foley – Source: Getty Images

“Sometimes it’s only little things and that’s the way it is, but you have to be at the peak of your powers, Players set a standard for themselves and you reference against that. That’s why I’ve been talking about consistency, you reference every player against what you know they’re capable of. We apply that criteria to everyone. The guys who are getting picked are playing the closest to their potential.”Ewen McKenzie pour le Sydney Morning Herald

Will Genia Queensland Reds Wallabies Australia

Will Genia, le grand absent de ce premier test match

Les principales interrogations que j’ai pu lire en France concernaient les absences de Quade Cooper, Will Genia, James Horwill, David Pocock, Ben Mowen voire James O’Connor du XV de départ Australien. Blessés pour de longues semaines, Cooper et Pocock sont fort logiquement absents tout comme O’Connor qui n’évolue plus en Australie et s’est donc exclu tout seul du groupe de sélectionnables. Ben Mowen voire Kane Douglas, sur le départ pour l’Europe, restaient sélectionnables, mais Ewen McKenzie a préféré reconstruire sans eux pour préparer au mieux le Mondial 2015. En ce qui concerne Genia et Horwill, deux des anciens capitaines, Link McKenzie a surtout privilégié la politique de l’homme (et des franchises) en forme! Les Reds se trouvent en effet en 12e position alors que les Waratahs, les Brumbies et la Western Force occupent le haut du classement. Le leadership des deux joueurs est fortement critiqué ainsi que leurs performances. Le sélectionneur national a ainsi du revoir sa copie et a nommé Stephen Moore capitaine des Wallabies, le talonneur des Brumbies étant, grâce à ses 91 sélections, très respecté par ses coéquipiers. Il aura toutefois toujours beaucoup de boulot dans son rôle de joueur car la première ligne reste une nouvelle fois le maillot faible de cette équipe Australienne même si l’on peut constater quelques légers progrès par rapport aux saisons précédentes. Le pilier Pek Cowan, membre fondateur de la Western Force, pourrait d’ailleurs jouer son premier match international depuis 2011 grâce aux résultats étonnants de la franchise de Perth.

L’excellent Sean Maloney (@seanny202) tente avec Fox Sports d’attirer des spectateurs!

Tevita Kuridrani Brumbies Wallabies

Tevita Kuridrani confirme match après match son talent

Vous ne connaissez pas la charnière des Wallabies et pensez que c’est un avantage pour le XV de France? Détrompez vous! Nic White et Bernard Foley sont deux des meilleurs joueurs du Super Rugby cette saison comme en attestent ces statistiques. Nic White est en pleine forme avec les Brumbies depuis le début du tournoi et s’imposait logiquement, tout comme Nick Phipps qui s’est formidablement relancé avec les Waratahs et prendra place sur le banc. Will Genia va devoir encaisser cette claque comme ce fut déjà le cas la saison dernière mais il devrait retrouver rapidement le maillot floqué du 9. La venue du XV de France est le bon moment pour donner plus de responsabilités à ces joueurs, ce qui était difficile en 2013 avec la tournée des Lions Britanniques & Irlandais précédant la Bledisloe Cup. On s’attendait à retrouver White associé à Matt Toomua mais c’est finalement Bernard Foley qui lui a été préféré. Un temps menacé par le retour de Kurtley Beale à Sydney, l’ouvreur conservé sa place titulaire et dirige parfaitement l’attaque des Waratahs. Son coéquipier le couteau suisse Adam Ashley Cooper se retrouve relégué à l’aile afin de permettre l’association des complémentaires Toomua et Tevita Kuridrani au centre. Sur les 7 joueurs composant les “arrières” on en compte six évoluant soit chez les Brumbies, soit chez les Waratahs, ces deux franchises étant respectivement 2e et 3e des équipes ayant inscrit le plus d’essais avec 41 et 40 réalisations en 13 rencontres. Le septième larron n’est autre que Nick Cummins aka The Honey Badger, un joueur qui explose depuis la fin de saison 2013, aussi bien grâce à ses performances sur le terrain que grâce à son excentricité! Last but not least, LA STAR Australienne Israel Folau sera titulaire à l’arrière et représente la menace numéro 1 pour le XV de France.

The Honey Badger (@nckcmmns) dans ses œuvres!

Sam Carter Brumbies Super Rugby

Première cape pour Sam Carter, seconde ligne des Brumbies

L’absence de James Horwill est la seule surprise devant, mais elle était prévisible tant les performances du capitaine des Reds sont sur la pente descendante depuis fin 2012. Son poste était d’ailleurs déjà menacé la saison dernière. Son coéquipier à Brisbane Rob Simmons sera lui bien là grâce à ses performances en touche et son activité importante et sous estimée dans le jeu. Il sera associé au débutant Sam Carter, titulaire depuis 3 ans chez les Brumbies. Carter est actuellement le dixième plaqueur du Super XV (130 placages en 14 rencontres), un classement dominé par le capitaine de la Western Force Matt Hodgson qui a fait son retour dans le groupe des Wallabies mais ne fait pas partie des 23. Sam Carter est considéré par ses coéquipiers comme un lock who “does the shitters” et n’est pas mis en valeur comme il le mériterait. En première ligne Sekope Kepu, régulier avec les Waratahs, sera associé à James Slipper, vice capitaine des Reds, qui fêtera sa 50e sélection à la maison. Pas de surprise en troisième ligne où Michael Hooper portera une nouvelle fois le maillot 7 et sera précieux pour son activité dans les rucks. Un temps pressenti pour être nommé capitaine, il fera partie des leaders du groupe Australien cette saison. A ses côtés Scott Fardy sera important pour sa défense mais également pour son jeu aérien et les touches. Enfin Wycliff Palu fait son retour en grande forme après plusieurs saisons de passage à vide et/ou de blessures. Boosté par Michael Cheika, il a retrouvé son meilleur niveau cette année et devance Scott Higginbotham et Ben McCalman dans la hiérarchie. Une meilleure hygiène de vie, préparation physique et mentale lui a permis, tout comme à Tatafu Polota Nau, de s’économiser physiquement tout en étant performant.

Quelques essais d’Israel Folau (@IzzyFolau) en 2014 (toutes mes excuses pour la musique)

Quelques duels à suivre

Kurtley Beale NSW Waratahs Super Rugby Wallabies

Blessé de longs mois l’an passé, Kurtley Beale est en pleine forme avec les Waratahs

  • La charnière – La fraîcheur sera capitale pour les hommes composant les deux charnières et de ce côté là, avantage pour les Wallabies qui n’ont attaqué leur saison que début mars. Même s’il a peu joué ces derniers temps, Frédéric Michalak sort d’une longue saison avec Toulon, tout comme Maxime Machenaud avec le Racing. Les deux joueurs possèdent toutefois des automatismes nés d’associations précédentes ce que ne peuvent revendiquer Nic White et Bernard Foley. Leur complémentarité sera étudiée sur cette rencontre même si, comme je l’ai expliqué plus haut, leur niveau est actuellement excellent. En cas de pépin, Matt Toomua pourrait glisser en 10 et reformer la charnière des Brumbies. De même, la présence de Nick Phipps sur le banc laisse à McKenzie l’opportunité de reformer celle des Waratahs. Enfin Kurtley Beale, que Link semble préférer à l’ouverture, va retrouver le maillot Australien après plusieurs mois d’absence.

Rob Simmons Queensland Reds Wallabies

Les Wallabies comptent sur Rob Simmons pour dominer en touche

  • La touche – Ewen McKenzie s’étant privé de Ben Mowen, la touche Australienne devrait s’appuyer sur Rob Simmons et Scott Fardy. Assez méconnus en France, ces deux joueurs occupent pourtant les 5e et 10e place du classement des meilleurs sauteurs de l’actuel Super Rugby avec respectivement 44 et 38 catches en 13 rencontres. Le XV de France se reposera lui sur Damien Chouly et Yoann Maestri mais son réel problème sera le manque de complémentarité avec les talonneurs suite aux blessures de Dimitri Szarzewski et Benjamin Kayser. Côté Australien, Stephen Moore maîtrise plutôt bien l’exercice des lancers en touche et bénéficiera des automatismes avec Fardy, son coéquipier aux Brumbies. Tatafu Polota Nau est lui moins adroit en touche. Maestri, deuxième ligne à l’ancienne formé à l’école varoise, ne rechigne pas sur les tâches obscures. Avec son double mètre il sera un atout de taille pour contrer l’alignement australien. Avec Vahaamahina (2m02) et Chouly voire Ouedraogo il sera l’une des cibles prioritaires de l’alignement français.

Israel Folau Wallabies

Israel Folau sera à surveiller comme le lait sur le feu.

  • Fullbacks – Gros défi pour le Parisien Hugo Bonneval dont le vis à vis sera un des meilleurs mondiaux à son poste, Israel Folau. Arrivé du Aussie Rules l’an passé après avoir débuté sa carrière de sportif par le Rugby à XIII, il s’est rapidement adapté à sa nouvelle discipline, se permettant d’égaler le record de Lote Tuqiri avec 10 essais pour les Wallabies en une saison en 2013. A l’heure actuelle, il est premier marqueur d’essais du Super Rugby avec 11 réalisations en 10 matchs. Outre son positionnement parfait et ses skills, la grande force de Folau est sa domination sur les ballons hauts, un plus indéniable avec une charnière qui maîtrise le jeu au pied. Un sacré client pour Bonneval, le feu follet du Stade français, fils du célèbre Erik Bonneval. Gros relanceur, il n’a pu s’exprimer qu’à l’aile lors du dernier tournoi, son replacement en 15 devrait lui permettre de se libérer et surtout de s’étalonner face à la référence offensive du moment.

Compte tenu des joueurs sélectionnés pour cette rencontre, de leur état de fraîcheur ainsi que de leurs performances récentes, les Wallabies partent favoris pour ce premier test match. Ils doivent acquérir de la confiance et des automatismes afin de remplir leur objectif à court terme, à savoir une victoire face aux All Blacks lors de la Bledisloe Cup 2014. Relativement épargnés par les blessures par rapport aux saisons précédentes, ils ont toutes les cartes en main pour réussir face à un adversaire qui, lui aussi, cherche la formule miracle pour retrouver son standing.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
1 comments
ceusette
ceusette

Les Australiens ont vraiment un réservoir dans les lignes de trois-quarts qui paraît presque inépuisable... C'est peut-être ça le problème? Dommage qu'ils soient plus fragiles en première ligne, car au regard du premier match contre les Français, ils auraient sans doute la meilleure équipe du monde... S'il avaient au moins une mêlée correcte (sans être forcément géniale). Car si les Australiens atteignaient le firmament, cela ferait du bien au rugby français qui se lancerait dans un jeu plus alléchant.

Trackbacks

  1. […] à Brisbane dans cette tournée Australe avec cette défaite 50 à 23 face aux Wallabies. Comme nous vous l’avions expliqué la semaine passée, aligner les hommes en forme du Super Rugby a été la clé du succès pour Ewen McKenzie et, […]

  2. […] une correction d’entrée à Brisbane (défaite 50 à 23), le XV de France a bien réagi à Melbourne en accrochant les Wallabies mais il […]