Ma’a Nonu de retour aux Hurricanes

Ma'a Nonu Blues All Blacks

Ma’a Nonu change encore de club et fait son retour au bercail en signant aux Hurricanes pour le Super Rugby 2015! Après avoir été mis à la porte par Mark Hammett (à l’instar de Piri Weepu et Andrew Hore) à la fin du Super Rugby 2011, le centre des All Blacks s’était engagé avec les Blues après une courte pige par la Top League Japonaise et les Ricoh Black Rams. Après un Super Rugby 2012 catastrophique avec la franchise d’Auckland, il a quitté l’île du Nord pour celle du Sud en s’engageant avec les Highlanders. Nouvelle désillusion et un niveau plus que moyen à Dunedin pour Nonu qui, après avoir longtemps fait croire à un départ pour Clermont Ferrand, décide de rejoindre John Kirwan et d’ainsi retourner à Auckland. Bien relancé cette saison malgré la dernière place des Blues dans la conférence Néo Zélandaise, il est également toujours indiscutable avec les All Blacks mais se voit menacer par le retour proche de Sonny Bill Williams.

Le départ de Mark Hammett, remplacé par Chris Boyd, permet donc au natif de Wellington de rentrer à la maison et de reformer avec Conrad Smith, la charnière à succès que l’on connait. Il est d’ailleurs toujours associé à la province des Wellington Lions en ITM Cup malgré son départ des Hurricanes en 2011. Dernier défi en Nouvelle Zélande pour Ma’a Nonu qui devrait, sauf surprise, quitter son île pour un ultime défi lucratif en Europe ou au Japon après la Coupe du Monde 2015.

Les Hurricanes ont pour le moment recruté Jason Woodward, le prolifique arrière des Melbourne Rebels et enregistré les départs de Tim Bateman (Coca Cola Red Sparks, JPN), Jack Lam (Bristol, ENG), Alapati Leuia (London Wasps, ENG), Faifili Levave (Toyota Verblitz, JPN) et Andre Taylor (Kintetsu Liner, JPN). Tous les transferts sont à retrouvés sur cette page.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
0 comments