Présentation du Junior Squad des Springboks

La semaine dernière un squad élargi des Boks Junior a été annoncé dans le cadre de la Coupe du Monde Junior prévu en Juin chez nos voisins transalpins. Ce groupe de travail s’est réunis le week-end dernier à Stellenbosch pour commencer la préparation et donner à chaque joueur la chance de gagner sa place dans les 28 qui rejoindront l’Europe.

Cette équipe habituée des podiums (1ère en 2012, 3ème en 2013, 2ème en 2014) va continuer à exploiter son vivier de joueur afin d’offrir le rugby optimal selon les conditions de jeu. L’an dernier la compétition prenant place en hiver en Nouvelle-Zélande, un squad très solide avait atteint la finale en se concentrant sur les fondamentaux. Cette année l’été italien va permettre plus de passes et l’entraineur Dawie Theron a annoncé un plan de jeu beaucoup plus ambitieux.

Dawie Theron Springboks

Dawie Theron, le sélectionneur des Baby Boks

Dans ces 37 joueurs, on retrouve 20 avants et 17 arrières qui sont nés pour la plupart en 1995 à l’exception de 2 d’entre eux de la génération 1996 : JT Jackson et Marco Janse Van Vuuren. Nous tenions à analyser ce squad pour faire un suivi de notre article sur la Varsity Cup afin de montrer la diversité des parcours des jeunes joueurs prétendant au maillot Green and Gold et par la même démontrer la complexité et la richesse de la formation sud-africaine.

Une répartition inégale entre province

Si l’on s’attarde sur la répartition des joueurs entre les provinces on appréciera la forte représentativité de deux des meilleures provinces actuelles en Super Rugby, les Blue Bulls et la Western Province (Stormers) puisque respectivement 10 et 12 joueurs de leurs effectifs ont été sélectionnés. Pour les autres franchises de Super Rugby les Sharks du KwaZulu-Natal amènent un contingent de 7 joueurs, la province du Free State fournit 4 premières lignes et seulement un joueur des Golden Lions de Johannesburg est sélectionné. A noter la présence de trois joueurs qui ne sont pas issus des provinces les plus prestigieuses puisque les Leopards de la province du Nord-Ouest amène un joueur contre 2 pour les Eastern Province Kings.

•Carte des Rugby Union en Afrique du Sud, qui correspondent aussi aux équipes de Vodacom Cup

Carte des Rugby Union en Afrique du Sud, qui correspondent aussi aux équipes de Vodacom Cup

Cette répartition inégale s’explique par les politiques de formation de chaque Rugby Union. A la sortie des écoles, les RU des Blue Bulls et de la Western Province sont connues pour faire signer plus de jeunes joueurs sous leurs couleurs, ce qui est un pari stratégique et financier. Cependant pour ces joueurs de 18, 19 ou 20 ans jouer pour leur province n’est pas une certitude, tour d’horizon du parcours de ces Juniors.

Ces jeunes qui évoluent déjà en Super Rugby

•Hanro Liebenberg était titulaire samedi dernier à Ellis Park contre les Lions

Hanro Liebenberg était titulaire samedi dernier à Ellis Park contre les Lions

On retrouve dans cette liste 3 joueurs qui font des apparitions régulières en Super Rugby, à Pretoria le flanker Hanro Liebenberg, qui vient de réaliser une prestation solide lors de la défaite contre les Golden Lions le week-end dernier, a déjà joué 4 matchs en Super Rugby pour un total de 52 minutes. Il en est de même pour le solide pilier Thomas du Toit qui a participé à 5 matchs des Sharks en profitant de la rotation en première ligne. Son équipier Dan du Preez malgré une compétition féroce en 3ème ligne chez les Noirs et blancs, se hisse sur les feuilles matchs, malheureusement la fâcheuse tendance de son équipe à prendre des cartons réduit ses opportunités d’entrée sur le terrain (2 apparitions).

Aux portes du Super Rugby, ils s’expriment uniquement en Vodacom Cup

EW Viljoen Stormers Super Rugby

EW Viljoen avec le maillot des Stormers, il fait partie du Squad mais n’a pas encore foulé les terrains du SuperRugby

Les provinces savent mettre en couveuse certains joueurs qui gravitent autour du squad Super Rugby sans pour autant prendre l’avion au final. RG Snyman doit se réjouir d’apprendre auprès du maître Victor Matfield chez les Blue Bulls, cependant il n’a pas encore eu la possibilité d’évoluer au plus haut niveau même quand ce dernier est au repos comme le week-end dernier. Avec le prometteur premier centre Warrick Gelant ils ont donc remporté 3 matchs sur les 4 rencontres de Vodacom Cup qu’ils ont eu à jouer. Enfin la Western Province nous a prouvé qu’ils étaient capables de sortir des arrières rugueux (comme Damian de Allende) qui amènent de l’impact à cette équipe joueuse et l’ailier EW Viljoen s’inscrira peut-être dans cette lignée du haut de son 1m92 et de ses 100 kg. Pour le moment il a seulement été titularisé pour les deux rencontres de Vodacom Cup.

Le gros de la troupe roule sa bosse en Vodacom Cup

Supersport (la chaîne télé sportive) présente la Vodacom Cup comme l’endroit « où tout commence » en illustrant par les actuels Springboks qui ont débuté leurs carrières professionnels dans cette compétition. Mais attention on est loin d’un championnat purement espoir puisque pour les franchises de Super Rugby, ce championnat sert à entretenir une véritable réserve pour le niveau supérieur. A 19 ou 20 ans ces joueurs s’aguerrissent contre des valeurs sures tel que l’international anglais Matt Stevens. Ce sont donc 20 joueurs de cette liste qui ont joué cette compétition cette année, la plupart du temps en tant que titulaire.

Pour du temps de jeu ou de l’exposition il y a le Varsity Rugby

•Walt Steenkamp disputera la finale de la Varsity Cup lundi prochain

Walt Steenkamp disputera la finale de la Varsity Cup lundi prochain

11 joueurs de cette liste ont aussi participé à la Varsity Cup, avec des investissements variables puisque certains d’entre eux font la navette avec la Vodacum Cup. On peut sortir du lot 3 joueurs qui se sont entièrement consacrés à cette compétition. Chez les Blue Bulls, JT Jackson est allé s’imposer au centre à l’University of Pretoria (communément appelé Tuks) où il a joué les 5 dernières rencontres en tant que titulaire après avoir débuté sur le banc le début du championnat, une belle performance à 18 ans. Khanyo Ngcukana a quant à lui commencé tous les matchs à l’arrière de l’Univeristy of Cape Town (UCT Ikey Tigers). Le deuxième ligne Walt Steenkamp est aussi titulaire indiscutable de Pukke (North West University) qui jouera la finale de Varsity Cup lundi prochain contre les Shimlas (University of Free State). Même son de cloche que la Vodacom Cup, on pourrait penser ce championnat universitaire comme réservé à ces jeunes talents. L’âge limite pour jouer cette compétition étant de 25 ans, les athlètes de 18 ou 19 ans doivent rapidement élever leurs puissances physiques pour résister aux adversaires dont la moyenne d’âge tourne plutôt autour de 23/24 ans.

Enfin je ne pouvais pas m’empêcher de mettre en avant Innocent Radebe, seul joueur ayant participé au Varsity Shield (deuxième division de rugby universitaire) pour mon université du KwaZulu-Natal (UKZN). Demi d’ouverture élégant et rapide, il a imposé son style sur tous les matchs qu’il a joué, notamment la finale remportée contre Wits lundi dernier où il a été élu meilleur joueur.

Innocent Radebe, élu meilleur joueur de la finale du Varsity Shield

Innocent Radebe, élu meilleur joueur de la finale du Varsity Shield

En résumé on voit bien comment la SARU balise et supervise une multitude de parcours possibles pour faire éclore ses talents notamment à cet âge cruciale. Les Rugby Unions proposent à leurs joueurs des environnements différents avec toujours un niveau élevé d’exigences et donc la garantie de valoriser un maximum de joueurs à potentiel.

La suite pour le Junior Bok squad

Le squad est actuellement réunis à Stellensbosch pour un camp de travail de plus d’un mois. Le 16 avril ils rencontreront le Western Province Rugby Institute ainsi qu’une équipe de Varsity Cup. Le camp se terminera par une tournée en Argentine pour rencontrer les Pumas Junior à deux reprises. Après une pause où les joueurs retourneront auprès de leurs familles, le squad partira pour l’Italie le 27 Mai.

Liste des joueurs (nombre de match ou S pour présence dans le squad)

Junior Squad South Africa

Author: Emilien

A la base le Super Rugby, c’est le premier match de rugby que je regarde le samedi matin sur Canal Plus. Des gaillards qui offrent une intensité telle de jeu, qu’on ne peut pas s’étonner de l’écart avec notre rugby européen. Dans le cadre de mes études, je suis actuellement à Durban où je joue pour un club de mon université (UKZN) et où je commence à comprendre pourquoi l’Afrique du Sud est le premier pays exportateur de rugbymen.

Share This Post On
0 comments

Trackbacks

  1. […] Présentation du Junior Squad des Springboks […]