Les Wallabies font taire les critiques

Rocky Elsom: le capitaine des Wallabies

L’Australie a remporté son premier match des Tri Nations 2010 face à l’Afrique du Sud qui elle, encaisse sa troisième défaite en autant de semaines. Les hommes de Robbie Deans restent invaincus face aux Boks au Suncorp Stadium de Brisbane et lancent leur tournoi de la meilleure des manières. En alignant une équipe encore privée de nombreux supposés titulaires (Palu, Alexander, Polota-Nau, Horwill, Ioane), on pouvait craindre le pire pour ces jeunes Wallabies en quête d’expérience internationale face à des Springboks revanchards après leurs deux déconvenues Néo Zélandaises.

Peter de Villiers risque encore une fois de critiquer fortement l’arbitrage cette semaine après que la SARFU ait décidé de porte plainte auprès de la SANZAR au sujet du niveau de l’arbitrage. Cette fois l’irlandais George Clancy ne devrait pas passer au travers des mailles du filet car, malgré un arbitrage globalement cohérent, a fait preuve de sévérité en sortant un jaune pour Jaque Fourie après seulement deux minutes de jeu. Il s’est également rendu coupable  de ne pas avoir sifflé des positions de hors jeu Australiennes mais trop rapidement quelques légères fautes Sud-Africaines. Mais il ne faut pas retirer aux coéquipiers du capitaine Rocky Elsom le mérite d’une réaction d’orgueil tant attendue down under.

Des gros physiquement au dessus

David Pocock

Puisque l’on parle de lui, l’énorme travail de Rocky Elsom a cette fois été accompagné de qualités de leadership qui manquaient ces derniers temps. Taulier des Wallabies avec Nathan Sharpe et Matt Giteau grâce à son expérience, il a guidé ses troupes vers l’avant et est au départ de l’action ayant amené l’essai de Drew Mitchell peu avant la mi-temps. Mais en troisième ligne c’est surtout David Pocock qui a crevé l’écran et qui se positionne un peu plus comme le successeur désigné de George Smith. Le Zimbabwéen d’origine a été fort logiquement nommé homme du match et a excellé dans son rôle de plaqueur gratteur, souvent a la limite du hors jeu, dans un style proche de Richie McCaw. Son “try saving tackle” sur Bryan Habana en seconde mi temps en est la bonne illustration. Richard Brown a lui évolué a son niveau habituel et ne devrait pas menacer Palu quand le Sydneysider sera de retour, mais il pourrait se voir challengé par Ben McCalman, le jeune joueur de la Western Force et de Sydney University qui effectue une ascension fulgurante cette saison et qui a reçu sa première cape aujourd’hui.

Salesi Ma'afu

La première ligne, malgré le retour de Benn Robinson, restait une source d’inquiétude en Australie compte tenu de la qualité de l’opposition Saffie. Il n’en fut rien, Salesi Ma’afu et Saia Faingaa ayant tenu brillamment le choc, le Brumby ayant également été très mobile et présent dans le jeu. Stephen Moore est entré en jeu en seconde mi temps ainsi que le jeune James Slipper qui continue de glaner de l’expérience. En seconde ligne Nathan Sharpe et Dean Mumm ont été plus agressifs que leurs adversaires et ont effectué dans l’ombre le sale boulot qui a permis de mettre les arrières dans un fauteuil. Rob Simmons, également sélectionné pour la première fois, a montré de belles choses dans les airs et sera certainement une arme importante pour l’avenir des Wallabies.
Les arrières se trouvent

Genia & Cooper

Alors qu’on s’attendait à de nombreuses approximations avec cette ligne de trois quarts expérimentale, le bilan est somme toute positif même s’il reste du boulot. Quelques ballons tombés, des en-avants aux moments cruciaux, mais avant une meilleure communication entre Cooper et Giteau qui sera la clé des résultats futurs des Wallabies, les deux devant absolument continuer de travailler ensemble. Mais la sensation du match est le retour au plus haut niveau du demi de mêlée Will Genia, encore une fois énorme au cours de la rencontre. Hormis son superbe essai en seconde mi temps où il échappe à deux défenseurs pour aplatir près des poteaux, le joueur des Reds a été un plaqueur exemplaire au cours de la rencontre, toujours bien placé et a permis d’accélérer les lancements de jeu, un style rappelant de plus en plus son glorieux ainé George Gregan. Quade Cooper est une nouvelle fois à créditer d’une belle partie malgré un carton jaune très sévère à la 55e minute. Le banni Drew Mitchell, rappelé suite à la blessure de Peter Hynes, a inscrit un essai de funambule à la 37e minute, mais s’est également racheté suite à ses prestations en demi-teinte du mois de juin. Je ne vois pas qui pourrais le détrôner pour le maillot 11 Australien.

Drew Mitchell

Le triangle d’attaque expérimental O’Connor, Mitchell, Ashley Cooper n’a pas démérité, a énormément couru et a été excellent dans le jeu aérien, ne se contentant pas de taper la balle au pied mais en relançant beaucoup à la main, contrairement à leurs adversaires du jour. Même s’il a été plus effacé que ses coéquipiers, Rob Horne a fait le boulot, toujours présent lors des attaques Australiennes. Malgré ses deux échecs, Matt Giteau a retrouvé la mire dans son jeu au pied et a passé cinq pénalités avant d’être suppléé par O’Connor à la 48e minute puis remplacé par Berrick Barnes à cinq minutes du terme. De belles promesses en tout cas pour les Wallabies avant de recevoir les redoutables All Blacks pour la première manche de la Bledisloe Cup le week end prochain à Melbourne.

Les sud-africains doivent se remettre en question

Jaque Fourie

Je préfère ne pas m’aventurer sur le terrain glissant des choix politiques ou politiquement corrects des joueurs pour éviter les commentaires habituels des adeptes du premier degré. Mais malgré les nombreuses blessures et suspensions dont est victime le squad sud-africain, et compte tenu des récents résultats, il est nécessaire de questionner les choix de joueurs de Peter de Villiers et surtout de voir s’il est capable de se remettre en question. Les Boks ont perdu leur agressivité (dans le bon sens du terme) légendaire et ont semblé complètement désarmés face à une équipe pourtant à leur portée. Les joueurs présents ne paraissent tout simplement pas au niveau. Pourtant de nombreux joueurs qui ont brillé lors du dernier Super 14 ne sont pas titulaires voire pas sélectionnés du tout. Gary Botha, Jean Deysel, Dewaldt Potgieter, Gerhard Van der Heever, Juan de Jongh voire Francois Hougaard méritent d’être testés. Il devient également indispensable de renouer le dialogue avec Francois Steyn, le Racingman manquant énormément aux Saffies. Il est fort probable que De Villiers se cache derrière l’arbitrage pour expliquer cette contre-performance, mais il aurait du écouter les conseils de Percy Montgomery en demandant à ses joueurs de ne pas constamment taper des chandelles pour envoyer plus de ballons vers Aplon ou Habana. Malgré son jaune, Jaque Fourie a effectué un bon match alors que son coéquipier Wynand Olivier a encore une fois été transparent.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On

Trackbacks

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Adrien L and Sudrugby, Sudrugby. Sudrugby said: Les Wallabies font taire les critiques: http://wp.me/pASQ3-A5 […]