All Blacks : Intouchables, oui mais…

Daniel Carter

Comme chaque saison, les nations européennes se font laminer par les nations du sud, mieux préparées et plus “fraiches” que dans le Nord. Comme à chaque fois les médias encensent le sud, se demandant même les pays de l’hémisphère Nord ne devraient pas économiser le voyage pour le prochain mondial. Si en plus le pays hôte de la coupe du monde écrase tout lors du tournoi des Tri Nations, autant leur offrir la coupe Web Ellis de suite. Car en lisant les journaux c’est écrit, personne ne peux battre les All Blacks, les Springboks sont apparemment devenus des enfants de cœur et les Australiens sont entraînés par un coach semble t’il hors du coup. Ces raccourcis sont bien marrants mais il semblerait que les médias aient la mémoire courte et oublient un peu trop vite un passé proche.
Il y a tout juste quatre ans, les All Blacks étaient également à leur apogée, “the best team of all time coached by the best manager ever”. Rien que ça! Pour couronner le tout, Graham Henry et son arrogance légendaire prive une vingtaine de joueurs cadres des franchises du Super 14 pour les envoyer dans un camp où les piliers apprendront à pousser plus fort, les 3e lignes à être plus puissants, Dan Carter à taper de plus loin et les 3/4 à être plus rapides. Dans le même temps les Australiens entraînés par John Connolly sont sûrs de leur force bien qu’étant pitoyables en Super 14 alors que les Springboks flambent dans la même compétition mais comme souvent pas pris aux sérieux…  après tout qu’ont ils à offrir à part de l’agressivité? Au final, l’excès de confiance, la pression populaire et des choix hasardeux d’Henry ont envoyé les Blacks dans le mur en 2007. Trois ans plus tard, le technicien kiwi semble prêt à refaire la même erreur.

Sonny Bill Williams

Il est vrai qu’au cours de leurs quatre matchs les All Blacks ont été impressionnant de maitrise. Mais les nombreux blessés du groupe des sélectionnables (Toeava, Jack, Williams, Sivivatu) méritent-ils d’être titulaires dans cette sélection? Les kiwis sont au top car aucun de leurs titulaires n’est blessé. Une comparaison avec les concurrents est donc à prendre avec des pincettes quand on voit le nombre d’absents chez les Boks (Du Preez, F. Steyn, B. Botha, Du Plessis, alternativement De Villiers et Fourie) ou Wallabies (Cooper suspendu, Polota Nau et Alexander, Palu, Ioane). Comment se débrouillerait les All Blacks sans Dan Carter? On a bien vu le résultat l’an passé quand Stephen Donald était aux commandes. Il faut donc rester plus que prudent sur le niveau des Néo zélandais qui pourraient encore une fois voir leur effectif chamboulé l’an prochain. En sortant Mauger, Chris Jack ou Mealamu de son équipe lors du quart de finale face à la France, Graham Henry avait suscité quelques interrogations au pays du long nuage blanc. Le passe droit dont semble bénéficier Sonny Bill Williams pourrait également faire du bruit tant Ma’a Nonu et Conrad Smith semblent complémentaires. Il faudrait également que l’ancien toulonnais se montre plus à son avantage que son coéquipier de Canterbury Robert Fruean. On parle également du retour au pays de Carl Hayman trois mois avant le début de la compétition. Le “meilleur pilier du monde” à acquis ce titre avant 2007 (même si à l’époque je lui préférais l’Anglais Sheridan) et l’a conservé depuis. Attendons de voir ses perfs avec le RCT car son absence médiatique avec Newcastle depuis trois saisons me fait douter de la valeur de son statut actuel. Si l’on rajoute l’énorme pression populaire à domicile qu’on déjà énormément de mal à assumer les Blacks à l’extérieur, l’autoroute vers la Coupe semble tout de même semée d’embuches.

Carl Hayman

Alors qu’il ne leur reste qu’un petit point à prendre pour remporter les Tri Nations 2010, les All Blacks devront tout de même garder les pieds sur terre pour ne pas réitérer leurs erreurs passées. Mais leurs adversaires ont également beaucoup de boulot, tout d’abord les Springboks qui devront apprendre à composer avec un coach pour le moment à côté de la plaque et qui je l’espère sera recadré rapidement par sa fédération. Idem en Australie ou malgré sa bonne volonté, Robbie Deans peine à obtenir des résultats probants et s’obstine dans des choix peu évidents (Richard Brown voire Matt Giteau). De plus les récentes rumeurs d’une défection de Quade Cooper vers le XIII risquent de plomber cette fin des Tri Nations. Enfin les nations du Nord auront trois mois de préparation pour rattraper le retard actuel mais devront au préalable fixer leur effectif lors des Six Nations. Pour rappel, deux clubs sud africains étaient en finale du Super 14 2007, et deux clubs anglais en finale de la H Cup 2007. Pourtant ces deux nations ne partaient pas favorites et on se souvient tous de l’affiche de la finale.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On

Trackbacks

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Rugby Top14, Sudrugby. Sudrugby said: All Blacks : Intouchables, oui mais…: http://wp.me/pASQ3-Bs […]