All Blacks – Analyse du groupe des 30 pour le Mondial

Graham Henry

Dimanche 11 juillet, un jour comme les autres pour la plupart des kiwis, mais pas pour tous. Le jour J est arrivé en ce qui concerne la sélection de l’équipe des All Blacks pour le Tri Nations 2011 ainsi que pour le match contre les Fidji. La liste tombe comme un couperet pour certains, comme une joie pour d’autres. En effet, Graham Henry et ses assistants Steve Hansen et Wayne Smith n’ont pas hésité à laisser à l’écart certains joueurs dont beaucoup de spécialistes du rugby néo-zed prévoyaient la sélection dans le squad.

Avants: John Afoa (Blues), Corey Flynn (Crusaders), Ben Franks (Crusaders), Owen Franks (Crusaders), Jarrad Hoeata (Highlanders), Andrew Hore (Hurricanes), Jerome Kaino (Blues), Richie McCaw (capitaine, Crusaders), Keven Mealamu (Blues), Liam Messam (Chiefs), Kieran Read (Crusaders), Adam Thomson (Highlanders), Brad Thorn (Crusaders), Samuel Whitelock (Crusaders), Ali Williams (Blues), Tony Woodcock (Blues).

Arrières: Daniel Carter(Crusaders), Jimmy Cowan (Highlanders), Israel Dagg(Crusaders), Andy Ellis(Crusaders), Hosea Gear (Hurricanes), Zac Guildford(Crusaders), Richard Kahui (Chiefs), Mils Muliaina (Chiefs), Ma’a Nonu (Hurricanes), Colin Slade (Hurricanes), Conrad Smith (Hurricanes), Isaia Toeava (Blues), Piri Weepu (Hurricanes), Sonny Bill Williams(Crusaders).

Injury cover: Cory Jane (Hurricanes), Sitiveni Sivivatu (Chiefs), Ben Smith (Highlanders), Wyatt Crockett (Crusaders).

Jarrad Hoeata

Henry opte donc pour la continuité, ne prenant qu’un seul nouveau dans le groupe : le polyvalent 2e/3e ligne Jarrad Hoeata. Peu connu jusqu’à l’année dernière, ce joueur est né en décembre 1983. Sélectionné dans le squad des Chiefs pour le Super 14, on ne le voit que très peu…jusqu’en 2010 où Jamie Joseph, alors sélectionneur des NZ Maoris, le prend sous son aile et le titularise pour affronter l’Angleterre et l’Irlande lors du Centenaire. En 2011 Joseph, alors nommé entraîneur des Highlanders, offre un contrat à Hoeata. Celui-ci accepte, et fait le bon choix : Il est désormais titulaire en Super Rugby. Passé par le rugby à VII, Jarrad est un joueur puissant et rugueux, pouvant aussi bien évoluer en 6 qu’en 5/4. Il fut l’un des meilleurs plaqueurs du dernier Super 15, et est désormais reconnu comme étant le potentiel remplaçant de Brad Thorn chez les Blacks. Sur 7 matchs en Super 15, Hoeata a réussi 72 plaquages et en a manqué 6, un beau ratio.

Richie McCaw

A première vue l’option de reprendre les mêmes que l’an dernier paraît logique, mais en ayant suivi le Super 15 et en connaissant le passé de certains joueurs, certains choix paraissent moins évidents. En ce qui concerne les avants, 16 joueurs ont été appelés. Les frères Franks, après leur travail en mêlée fermée cette année où ils ont mis au supplice leurs adversaires, sont logiquement présents de même que Mealamu, talonneur numéro 1 des Blacks. La 3è ligne titulaire (Kaino, McCaw, Read) ainsi que le rugueux Thorn et son compère Sam Whitelock, auteur d’une très bonne saison 2010 avec le maillot à la fougère argentée, sont tous là. Mais en dehors de ces joueurs, beaucoup d’avis diffèrent. La présence de Woodcock, Williams, comme celle d’Hore, de Flynn ou même de Messam et Thomson sont-elles réellement justifiées ?

Ali Williams

Le 1er n’a que très peu joué cette saison en Super 15, et le peu de matchs qu’il a réalisé n’ont pas été d’un haut niveau. On l’annonçait déjà l’an passé sur le déclin, se faisant souvent bousculer en mêlée. Toute personne suivant le rugby à XV connaît Ali Williams, le 2è ligne des Blacks si important dans l’effectif….jusqu’en 2008. Fin 2008, une rupture du tendon d’Achille, puis une autre plus tard le prive de sélection jusqu’à cette saison. De retour chez les Blues, il semble avoir séduit Henry, il faut reconnaître qu’Ali jouit d’un statut particulier dans l’équipe, tout comme Richie McCaw ou Dan Carter : même blessé, il est présent aux entraînements de l’équipe nationale. Mais Williams n’a pas été cette année le joueur qu’il a été : lent, pas vraiment combattant, son « associé » Anthony Boric faisait parfois le travail de deux 2è ligne chez les Blues cette saison. En comparaison avec Mealamu, Hore est un talonneur moins mobile mais plus physique. Seulement depuis 2009 le natif de Dunedin a clairement perdu en matière de combat, d’énergie puis une blessure l’a privé de jeu la moitié de l’année 2010. Depuis son retour Hore peine à retrouver son niveau d’antan. Corey Flynn est l’auteur d’une saison quasi-sans faute cette année en Super Rugby, tant sur le plan physique (notre ami le bûcheron s’est amusé avec ses compères Franks et Crockett chez les Crusaders à envoyer de l’énergie en mêlée) que technique (lancers droits). Mais Flynn, qui a déjà représenté les Blacks, n’a jamais réussi à percer, en commettant notamment des erreurs techniques lors de ses sélections. La finale de Super 15 en a encore été l’exemple concret (3 lancers pas droits de suite). Cette année sera t’elle signe d’un changement…? Concernant les cas Messam et Thomson, les deux ont déjà une expérience avec les All Blacks (certes minime). Ces 3è ligne ont assuré le coup dans leur club respectif cette année, se mettant clairement en avant pour intégrer les Blacks. Mais qu’en est-il de leur niveau réel? Le peu de fois que l’on a vu Liam Messam avec les Blacks, il confirmait les impressions laissés en Super rugby et en NPC : joueur technique qui semble allergique aux tâches ingrates qu’implique le rôle de 3è ligne et préfère de ce fait jouer comme un ¾, également parfois indiscipliné. Adam Thomson, très mobile, semble s’être adapté cette année au rôle de gratteur et à la règle du plaqueur-plaqué adoptée en 2010 (Graham Henry lui avait reproché l’année dernière de ne pas s’y être « acclimaté »). Mais face aux grandes équipes, il manque de puissance et semble ne pas être dans le bon rythme.

Matt Todd

Pourquoi donc avoir pris ces joueurs ? Graham Henry veut privilégier l’expérience au talent et à la forme actuelle. Tous les joueurs cités ne sont pas nouveaux en équipe nationale, et malgré leur perte de vitesse (impressionnante pour certains), leur impossibilité de transférer leur schéma de jeu du Super Rugby à la scène internationale (Flynn), ou leur retour qui semble prématuré (Williams), le staff mise sur leur passé et une remise en question de leur part, alors que dans le même pays certains joueurs méritaient d’être testé (M. Todd, L. Braid…). Cependant ce groupe de 16 avants n’est pas ce que l’on pourrait qualifier de scandaleux. Ces joueurs ont plus ou moins d’expérience, et une amélioration cette année n’est pas à exclure.

Isaia Toeava

Aux 16 avants appelés on retrouve 14 arrières. Outre les certitudes que sont Carter, Smith, Muliaina, Nonu ou Cowan, on retrouve comme chez les avants l’ossature de l’année dernière. Je précise bien l’ossature, car certains joueurs manquent cependant à l’appel : on pourra notamment citer le cas de Cory Jane, auteur d’une mauvaise saison en Super 15 dû à l’arrivée du nouveau coach Hammett chez les Hurricanes et à la gestion de cette franchise ainsi que de Joe Rokocoko qui, ayant tout de même participé au Tri Nations 2010, se retrouve lui-aussi éjecté. On serait donc en droit de croire que les autres joueurs couvrant les positions 11-14-15 soient au-dessus du lot, avec notamment des performances bien meilleures que celle des deux joueurs cités précédemment. Le résultat est que plusieurs de ces joueurs n’ont pour le moins pas impressionné les foules cette année. Hosea Gear, qui a été blessé, n’a pas été étincelant comme il avait pu l’être lors de la tournée d’automne 2010. Sa difficulté sous les ballons hauts ainsi que sa défense laissent à désirer. Richard Kahui, très souvent blessé au cours des années précédentes, ne s’est jamais réellement montré en valeur, peut-être est-ce dû au schéma de jeu des Chiefs qui ont beaucoup misé sur les chandelles et les pick and go… ? Isaia Toeava semble avoir les faveurs de l’encadrement des Blacks : sélectionné depuis 5 ans, il a un réel potentiel d’attaquant (avec une facilité de transpercer les défenses)….en Super Rugby. Les fois où il a joué avec les Blacks (30 matchs) Toeava n’a jamais montré ce que l’on attendait de lui. Il semble faire un blocage au niveau international. Les rares fois où il a été titulaire, Henry a clairement dit qu’il n’était pas satisfait de ses performances. Concernant Israel Dagg, après une année 2010 en fanfare, on espérait qu’il surnage cette année en Super 15, jouant de plus avec les Crusaders. Le résultat est que ses sorties ont été en demi  teinte. Dangereux balle en main, il a toutefois fois tendance à confondre vitesse et précipitation, mettant alors son équipe en danger*.

Israel Dagg

Face à ces joueurs, il y a Sean Maitland, ailier des Crusaders, excellent finisseur qui a mis des vents aussi bien à Rokocoko qu’à Sivivatu et qui peut jouer 15; Rene Ranger, polyvalent 13-11 chez les Blues, 3 sélections avec les Blacks, un essai inscrit; Ben Smith, utility back chez les Highlanders, doué techniquement;… ces 3 joueurs ont été snobé par le staff de l’équipe nationale, bien que Smith (ainsi que Jane) fassent partie du groupe comme « injury cover ». Dernier point, Gear, Dagg, Toeava et Kahui sont tous indisponibles pour des durées aléatoires. Toeava devrait reprendre le rugby très prochainement, Hosea Gear est censé être en forme pour jouer le 1er match des Tri Nations contre les Springboks, tandis que Dagg (cuisse) n’est pas sûr de pouvoir disputer la coupe du monde et devra s’essayer en ITM Cup avant de pouvoir rejouer avec les Blacks. Pourquoi alors ne pas avoir pris Jane, Smith et Ranger/Maitland en plus des 30 pour couvrir tous ces blessés ? Le trio d’entraîneur des All Blacks a déclaré que ce ne serait pas utile, que la situation ne l’exigeait pas. Curieuse décision…

En conclusion, à prestations égale, Graham Henry a décidé de prendre des joueurs qu’il aimait bien et qui ont déjà plus ou moins d’expérience avec les Blacks, et ce indépendamment de leurs sorties en Super 15. Le choix entre prendre des joueurs inexpérimentés mais en pleine forme a été écarté au profit de celui qui consiste à prendre des initiés qui ont été en méforme en ce début d’année. Mais un mix entre les deux aurait été, à mon sens, plus bénéfique pour les All Blacks. Plus bénéfique car il donnait l’opportunité à des jeunes de revêtir le fameux maillot noir, ce qui par la suite les encourage à s’améliorer et ainsi entraîner une remise en question de certains « habitués », mais aussi cela aurait permis de reposer certains cadres plus longuement avant la Coupe du Monde (comme Brad Thorn par exemple). Robbie Deans, entraîneur des Wallabies, a adopté ce plan en prenant un groupe élargi de 40 joueurs. Graham Henry sait ce qu’il fait, en espérant qu’il ne s’en mordra pas les doigts en cette fin d’année…

Author: romain

Share This Post On
1 comments
castaignède le joueur
castaignède le joueur

C'est vrai que Todd aurait pu être intégré, mais malheureusement McCaw a besoin de temps de jeu après ne pas avoir joué beaucoup ces derniers temps. Et Maitland vaut largement Guildford, Toeava ou Jane. Mais ce sont des choix de riches. Même si Sivivatu et Rokocoko ne sont plus au même niveau, je pense que certaines nations ne cracheraient pas dessus.