Changement de cap pour les Melbourne Rebels

Pour son quatrième Super Rugby depuis sa création en 2011, la franchise de Melbourne, les Rebels, a décidé de changer complètement sa stratégie pour continuer son expansion. Après des débuts en grande pompe et le recrutement de stars vieillissantes, la signature de stars actuelles des Wallabies pour renforcer l’exposition de la “marque” Rebels dans une ville tournée sportivement vers le footy ou le rugby à XII s’est avérée un échec en terme d’image et probablement en terme économique. En effet on se souvient plus des passages de James O’Connor, Kurtley Beale ou Danny Cipriani voire Cooper Vuna (ancienne star du XIII) pour les événements extra sportifs que leurs performances sur le terrain. Les Rebels ont donc procédé à un grand ménage, aussi bien au sein de l’effectif professionnel que du staff, en espérant que la mayonnaise prenne rapidement. Les satisfactions de la saison 2013 sont restées au club qui s’est enrichi de joueurs de qualité frustrés par leur temps de jeu dans d’autres franchises du pays voire de Nouvelle Zélande. Un pari qui pourrait s’avérer payant.

Scott Higginbotham Jason Woodward Mitch Inman Melbourne Rebels Super Rugby

Scott Higginbotham, Jason Woodward et Mitch Inman seront une nouvelle fois les hommes clés des Melbourne Rebels pour le Super Rugby 2014

LEUR SAISON 2013

Sur le terrain les Melbourne Rebels ont fait mieux que les précédentes saisons (15e en 2011 puis 13e en 2012) en terminant à la 12e place du Super Rugby 2013, occupant ainsi la quatrième position de la poule Australienne. Même si les objectifs trop ambitieux de figurer dans la première moitié du classement ne sont pas atteints, il y a tout de même une progression constante à relever, progression dont ne peut se féliciter la Western Force par exemple. Les principales recrues de la saison dernière à savoir Scott Higginbotham, Scott Fuglistaller et Jason Woodward se sont directement imposés comme titulaires indispensables de cette équipe alors que les jeunes Jordy Reid, Tom English et Angus Roberts n’ont pas attendu pour montrer qu’ils n’étaient pas là que pour faire le nombre. Les seconde et troisième lignes sont d’ailleurs deux grosses satisfaction de l’exercice 2013 et les recrutements de cette saison vont certainement consolider et pérenniser cette situation.

Les Melbourne Rebels se sont cependant illustrés par les “scandales” hors du terrain en commençant par les problèmes d’alcool de Kurtley Beale, exclu du groupe après une altercation avec Cooper Vuna et Gareth Delve en Afrique du Sud. De retour après une suspension et une promesse de ne pas recommencer, il a ensuite replongé et terminé la saison en tribune. L’état de grâce de James O’Connor a lui duré jusqu’à la fin juin avant que les langues ne se délient et que son comportement soit lui aussi décrié. Les deux joueurs n’ont pas été reconduits! Courant avril le président des Rebels Steve Boland a remis sa démission obligeant le club à rebondir rapidement en pleine saison. Les Rebels souhaitent désormais attaquer le Super Rugby 2014 sur des bases plus saines avec un comportement irréprochable.

LE STAFF

Tony McGahan Melbourne Rebels

Tony McGahan, ancien entraîneur du Munster désormais en charge des Rebels

C’est désormais Tony McGahan qui occupe le poste d’entraîneur des Melbourne Rebels après la non prolongation du contrat de Damien Hill. McGahan, adjoint de Robbie Deans auprès de Wallabies la saison passé et pendant la tournée des Lions, possède une grande expérience glanée essentiellement au Munster dont il a été l’entraîneur principal entre 2008 et 2012. Il était également présent dans le staff de la province Irlandaise lors de ses deux succès en H Cup en étant en charge de la défense lors de la saison 2005-06 puis adjoint de Declan Kidney entre 2006 et 2008. Matt Cockbain conserve son poste d’entraîneur des avants et fera également le relais avec le rugby amateur de Melbourne, ville où il s’est implanté en 2008 après une brillante carrière avec les Reds et les Wallabies. Suite au départ de Nathan Grey aux Waratahs, Sean Hedger, entraîneur des espoirs Australiens en 2013, a été nommé spécialiste de l’attaque. Il a travaillé plus de 8 saisons en Top League Japonaise après ses débuts d’entraîneur au sein de l’académie des Queensland Reds. John Muggleton, gourou de la défense, n’a pas été reconduit et c’est McGahan lui même qui s’occupera de cette activité. La préparation physique et athlétique a été confiée à deux spécialistes; Bryce Cavanagh qui a travaillé au Munster et aux Waratahs mais aussi en footy, netball et cricket ainsi que Zane Leonard qui a fait ses gammes en footy avant de travailler pour les Rebels.

LES TRANSFERTS

Luke Burgess Melbourne Rebels Wallabies

Retour au pays pour Luke Burgess qui souhaite retrouver les Wallabies

Pas de “stars” cette saison dans le recrutement des Melbourne Rebels même si l’on retrouve tout de même deux joueurs de renom, l’ancien 9 de Toulouse Luke Burgess (qui a joué une rencontre en fin de saison 2013) ainsi que le centre Néo Zélandais des Highlanders Tamati Ellison. Tony McGahan pourra également compter sur trois joueurs très intéressants mais frustrés par leur temps de jeu la saison dernière à savoir le flanker des Brumbies Colby Fainga’a et les deux anciens Waratahs Lopeti Timani et Tom Kingston. On peut également rajouter l’ailier Néo Zélandais des Crusaders Telusa Veainu dans cette catégorie. La première ligne a fait l’objet d’un gros lifting et s’est renforcée avec les recrutements de Toby Smith (titulaire lors du titre des Chiefs en 2013), Max Lahiff (titulaire avec les London Irish la saison dernière) et Tom Sexton (bloqué au Leinster par Cronin et Strauss). Ce dernier s’est malheureusement sérieusement blessé et ne sera pas disponible avant le mois de juin. Bien qu’originaires respectivement de Nouvelle Zélande, d’Angleterre et d’Irlande, ces trois joueurs ont la particularité d’être sélectionnable immédiatement avec les Wallabies.

En complément de ces joueurs, les Melbourne Rebels ont une nouvelle fois fait confiance aux jeunes avec les signatures des avants Sam Jeffries (Sydney Uni) et Sean McMahon (GPS Rugby & Australia VII) et des arrières Jack Debreczeni (West Harbour), Lalakai Foketi (Manly) et Ben Meehan (Sunnybank). Le talonneur Moli Sooaemalealagi, formé localement, pourrait intégrer le groupe suite à la blessure de Tom Sexton. En plus de ses “stars” O’Connor, Beale et Vuna poussées vers la sortie, les Rebels ont toutefois laissé partir quelques joueurs importants comme Nick Phipps, Ged Robinson ou Gareth Delve auxquels vient s’ajouter la retraite de Nic Henderson. Remplacer qualitativement ces joueurs est un objectif clé pour que la saison 2014 débute tranquillement.

Tous les transferts sont à retrouver sur cette page.

ANALYSE, POSTES PAR POSTES

Toby Smith Melbourne Rebels Wallabies

Toby Smith, double vainqueur du Super Rugby avec les Chiefs, souhaite désormais représenter l’Australie

Le départ de Ged Robinson va laisser des traces car il s’était imposé comme l’un des meilleurs talonneurs d’Australie. Tom Sexton du Leinster, Irlandais né à Melbourne, a été recruté pour le remplacer mais il s’est blessé gravement le mois dernier et ne fera son retour qu’à la mi saison. Le Japonais Shota Horie, numéro 2 la saison dernière, devrait donc passer titulaire, une belle opportunité pour lui. Il manquera cependant la majorité de la préparation d’avant saison à cause de sa participation à la Top League dans les rangs des Panasonic Wild Knights. Formé à Auckland, Pat Leafa est ainsi promu dans l’effectif pro après une saison au sein de l’extended playing squad. Il n’est entré en jeu qu’à une seule reprise en 2013. Les Rebels sont à la recherche d’un troisième talonneur qui pourrait être le jeune Moli Sooaemalealagi qui s’est attiré les louanges de Tony McGahan. Titulaire lors des 16 matchs de Melbourne en 2013, le pilier gauche Nic Henderson a pris sa retraite. Pour le remplacer les Rebels ont recruté Toby Smith, titulaire avec les Chiefs la saison passé lors du titre. Smith est né en Australie dans la banlieue de Townsville et est donc sélectionnable avec les Wallabies. Une très belle acquisition pour la franchise de l’état du Victoria! Il sera en concurrence avec Max Lahiff, titulaire la saison passé aux London Irish et qui vient de participer à la ITM Cup avec Hawke’s Bay. Né à Londres, il est sélectionnable avec les Wallabies grâce à son père Australien. Une belle lutte s’annonce donc pour ce poste de pilier gauche et le jeune Cruze Ah Nau espérera grappiller quelques minutes de jeu. Titulaire à 13 reprises l’an passé, Laurie Weeks devrait conserver son poste de pilier droit cette saison faute de recrue pour le concurrencer. Il est l’un des joueurs ayant le plus d’expérience en Super Rugby dans le groupe derrière Higginbotham et Ellison. Son challenger principal reste Paul Alo-Emile avec qui il s’est partagé la droite de la première ligne en 2013 (16 rencontres dont 3 comme titulaire). L’international des Tonga Eddie Aholelei est disponible en back up des côtés de la mêlée.

Hugh Pyle Melbourne Rebels

Hugh Pyle, au club depuis sa création et dans le viseur d’Ewen McKenzie

Lors de la création des Melbourne Rebels en 2011, personne ne connaissait Hugh Pyle et Cadeyrn Neville, deux seconde ligne évoluant respectivement à Warringah et Manly dans les plages du Nord de Sydney. Mais sans le savoir à cette époque, les Rebels se sont payés les services de deux Wallabies en puissance, leur nom revenant souvent aux oreilles d’Ewen McKenzie. Il est vrai que hormis James Horwill, la concurrence n’est pas féroce en équipe nationale. Hugh Pyle est connu pour son jeu aérien précieux en touche mais aussi son engagement physique et son travail dans les phases obscures de jeu. Neville, ancien rameur de très haut niveau, offre des qualités athlétiques et une mobilité rare à ce poste et est un infatigable plaqueur. Il est aussi efficace en troisième ligne tout comme son principal concurrent Luke Jones. Premier avant Australien à signer un contrat professionnel bien qu’étant toujours lycéen (le premier arrière étant James O’Connor), Jones possède un profil similaire à Neville avec qui il se battra pour débuter les rencontres. Souvent titulaire en 3e ligne la saison dernière, les différents renforts dans le backrow devraient l’obliger à se concentrer sur le poste de deuxième ligne. L’ancien Narbonnais Chris Thomson fait partie du groupe depuis la saison dernière mais n’est pas encore apparu sur une feuille de match. Cela ne devrait pas changer cette saison compte tenu de la concurrence. Le jeune Sam Jeffries est là pour apprendre.

Scott Fuglistaller Melbourne Rebels

Scott Fuglistaller, élu joueur le plus combatif par ses paires en 2013

Écarté des terrains les six derniers mois de la saison 2013, Scott Higginbotham est de retour en forme et a été confirmé dans son rôle de capitaine. Brillant la saison dernière en Super Rugby, il devrait retrouver sans soucis sa place avec les Wallabies suite au départ de Ben Mowen en Top 14. Polyvalent dans le backrow il s’est fixé au poste de numéro 8 depuis plus de deux saisons avec succès. Puissant, rapide et excellent dans le jeu aérien (impressionnante détente verticale) en plus d’être un leader respecté, c’est un troisième ligne complet et indispensable. Scott Fuglistaller est arrivé discrètement la saison dernière mais s’est immédiatement intégré au point de devenir titulaire côté ouvert. Néo Zélandais ayant fait ses débuts aux Hurricanes, Scott est un plaqueur gratteur infatigable dans le jeu au sol. Il a été nommé joueur le plus combatif de l’année 2013 par ses coéquipiers. Colby Fainga’a arrive à Melbourne pour se relancer après avoir longtemps ciré le banc avec les Brumbies. En effet malgré le départ de Michael Hooper et la blessure de David Pocock, Jake White a préféré se faire prêter George Smith que de faire confiance au jeune frère des Wallabies Saia et Anthony. Polyvalent en troisième ligne, très mobile et excellent plaqueur, il pourrait débuter côté fermé. Satisfaction surprise du recrutement l’an passé, le monstrueux Jordy Reid souhaite obtenir plus de temps de jeu et ne lâchera rien face à Fuglistaller voire Fainga’a. Reconnaissable grâce à ses dreads, Jordy rappelle Phil Waugh au même age. Un joueur à suivre de près. Avec son allure de videur dans le quartier de Kings Cross, Lopeti Timani impressionne en premier lieu grâce à son physique. Mais le frère de Sione (Llanelli) et Sitaleki (Montpellier) offre plus que de la puissance, il est également rapide et capable d’offloads enseignés à l’académie des Canterbury Bulldogs. Il peut également évoluer en seconde ligne. Enfin Sean McMahon, membre de l’équipe national de rugby à VII depuis 2011, vient compléter la liste des 3e ligne. Plus jeune international Sevens Australien, il fait ses premiers pas en pro à XV après des débuts avec GPS Rugby en Brisbane Premier Grade.

Angus Roberts Melbourne Rebels

Angus Roberts pourrait s’imposer à l’ouverture des Rebels

Suite aux départs de Nick Phipps et de Richard Kingi, les Rebels ont été dans l’obligation de se renforcer au poste de demi de mêlée. Luke Burgess, ancien Toulousain passé auparavant par les Waratahs et les Brumbies avait déjà rejoint le club en juillet dernier, entrant même en jeu au cours d’un match. Même si son niveau de jeu a souvent été décrié en Top 14, il pourrait être un leader important des lignes arrières peu expérimentées. Son autre objectif est de retrouver les Wallabies et de participer au Mondial 2015. Il devra d’abord s’imposer comme titulaire face au jeune Nic Stirzaker, remplaçant de Phipps l’an dernier, qui jouit d’une très bonne côte en Australie. Plus rapide dans le jeu et gros plaqueur, Nic est très estimé par les supporters qui souhaitent le voir débuter plus de rencontres. Ben Meehan arrive de l’académie des Queensland Reds pour compléter le trio de 9. International espoir la saison dernière, il connait déjà Melbourne pour avoir été membre des Melbourne Storm en NRL en 2012. Si un poste pose problème en terme d’expérience, c’est bien celui de demi d’ouverture. En effet aucun titulaire en puissance ne saute aux yeux et deux jeunes joueurs peuvent prétendre occuper ce poste stratégique. Bryce Hegarty semble avoir les faveurs des observateurs même si cette saison sera sa seconde à XV. Transféré depuis l’académie des Brisbane Broncos la saison passée, il s’est distingué par des performances de haut niveau aussi bien à l’ouverture qu’à l’arrière. Il est également doté d’un bon jeu au pied qui lui avait valu quelques contacts avec des clubs d’AFL. Angus Roberts est le second prétendant à un poste où il a été titularisé à 5 reprises l’an passé. Courtisé par plusieurs franchises du Super Rugby l’an dernier, l’ouvreur de Sydney University est réputé pour ses skills, sa polyvalence et sa qualité de passe. Demi de mêlée de formation, il est passé à l’ouverture après un séjour de plusieurs mois en Angleterre avant de rentrer sur Sydney. Compte tenu du manque d’expérience de ces deux joueurs, le jeune Jack Debreczeni a une carte à jouer. Il a refusé des contacts insistants du XII et du Footy pour tenter sa chance à XV après avoir brillé avec les modestes West Harbour Pirates en Shute Shield.

Tamati Ellison Melbourne Rebels

Tamati Ellison tente l’aventure en Australie après une nouvelle saison au Japon

Lassé d’attendre sa chance avec les All Blacks, Tamati Ellison a décidé de quitter les Highlanders après une saison difficile pour tenter sa chance avec les Rebels. Il arrivera à Melbourne à la fin du parcours des Ricoh Black Rams en Top League. Capable de jouer à diverses positions des lignes arrières, c’est au poste de premier centre que McGahan attend beaucoup de lui. Son expérience sera primordiale pour les lignes arrières. Il devrait être associé au centre à Mitch Inman, titulaire à 15 reprises la saison dernière. Inman est surtout réputé pour sa défense mais est assez avare en passes, dans la lignée d’un Fritz ou d’un Marty. Recruté la saison dernière au sein de l’extended playing squad, Tom English à participé à 10 rencontres (dont 8 comme titulaire) et a été élu Meilleur Jeune des Rebels par ses paires la saison dernière. Sa puissance et sa défense en font un concurrent sérieux pour le poste de second centre même si sa vitesse et ses skills lui permettent de jouer également à l’aile. Lalakai Foketi, jeune centre des Marlins de Manly a rejoint le groupe pour apprendre et dépanner en cas de blessures. Tom Kingston a décidé de se relancer à Melbourne après avoir laissé sa place aux Waratahs à Peter Betham et Cam Crawford et déçu Michael Cheika dans son engagement. Rapide et puissant, les spécialistes Australiens comparent son style à celui de Ben Tune. Arrivé des London Wasps lors de la création de la franchise en 2011, Lachlan Mitchell est considéré comme le couteau suisse des lignes arrières. Souvent titulaire, il fait toujours le boulot proprement, sans éclats, grâce à sa très bonne passe et ses skills. Peu utilisé aux Crusaders malgré les nombreuses blessures, Telusa Veainu tente sa chance en Australie. L’ancien international espoir Néo Zélandais a souvent brillé en ITM Cup sans réussir à s’imposer à l’échelon supérieur. Il pourra aussi distraire le vestiaire en poussant la chansonnette (à lire sur le Rugbynistère). Titulaire à 12 reprises la saison dernière, le kiwi Jason Woodward part une nouvelle fois partant certain à l’arrière. Son ambition est de représenter les Wallabies quand il sera éligible en 2015! Il est également considéré comme le buteur principal des Melbourne Rebels. Son départ de Wellington l’an passé avait provoqué l’ire de Steve Hansen mais ses skills et sa vitesse ont fait le bonheur du public de l’AAMI Park. L’ancien Parisien Alex Rokobaro va se battre pour jouer plus que les deux rencontres auxquelles il a participé l’an passé. Devenu international Fidjien en 2013, il devra hausser son niveau de jeu en 2014.

Retrouvez l’effectif complet des Melbourne Rebels en images sur cette page.

EQUIPE TYPE PROBABLE

1. Toby Smith – 2. Shota Horie – 3. Laurie Weeks – 4. Cadeyrn Neville – 5. Hugh Pyle – 6. Colby Fainga’a – 7. Scott Fuglistaller – 8. Scott Higginbotham (cap) – 9. Luke Burgess – 10.  Angus Roberts – 11. Tom Kingston – 12. Tamati Ellison – 13. Mitch Inman – 14. Tom English – 15. Jason Woodward

NOTRE PRONOSTIC

Comme toute nouvelle stratégie, difficile de prévoir si elle sera un succès ou non. Il faut cependant noter qu’avec un staff plus expérimenté et un groupe homogène purgé de ses stars au comportement non professionnel, les bases sont plus saines pour travailler. Si les postes de talonneur et d’ouvreur peuvent être considérés comme des risques, les autres lignes semblent bien équilibrées. Le recrutement des piliers et des 3e ligne est en tout cas très intelligent et pourrait s’avérer payant dans un Super Rugby long et éprouvant. La mayonnaise doit prendre au sein d’un groupe qui a été pas mal chamboulé au cours de l’intersaison même si le faible nombre d’internationaux au sein de l’effectif permet un travail en commun sur une période plus longue. L’arrivée de Tony McGahan combinée aux fondamentaux du Super Rugby 2013 feront des Melbourne Rebels une équipe solide en défense et agressive dans le jeu au sol. Je suis plus inquiet concernant la capacité des lignes arrières à marquer plus d’essais que la saison dernière avec ses nombreux joueurs au profil puissant, défensif et peu “joueurs”.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On