Scott Robertson à la tête du Biarritz Olympique ?

Scott Robertson Biarritz Olympique Canterbury

Le futur manager viendra « de l’étranger » comme l’a annoncé le président du Biarritz Olympique Serge Blanco. La lanterne rouge du Top 14 sait déjà qu’elle sera reléguée en fin de saison et doit dès à présent préparer sa reconstruction pour faire l’ascenseur rapidement. Si les noms du Néo Zélandais Frano Botica et de l’Australien Nick Leah ont fuité dans la presse, c’est bien le kiwi Scott Robertson qui semble favori, d’autant que la presse Néo Zélandaise confirme le probable engagement de l’entraîneur de Canterbury avec le club Basque. Si les deux premiers noms cités seraient une belle erreur de casting (une constante à Biarritz depuis plusieurs années et certainement la cause de l’état actuel du club), le dernier choix s’avère très intéressant.

Si Scott Robertson accepte la proposition d’entraîner le Biarritz Olympique, il passera d’une équipe brillante depuis six saisons à une équipe de strugglers comme l’explique le New Zeland Herald. Adjoint de Rob Penney (actuel entraîneur du Munster) entre 2008 et 2011 puis de Tabai Matson (actuel adjoint de Blackadder auprès des Crusaders) en 2012, Robertson est l’entraîneur en chef de Canterbury depuis la saison dernière. Canterbury à remporté les six dernières éditions de la ITM Cup et il faisait partie du staff lors de tous ces succès. On peut donc le considérer comme un technicien expérimenté et succesful! S’il s’engage avec le BO, il devrait être accompagné de Benoit August, Martin Gaitan et Benoit Lecouls.

Après des débuts pour Bay of Plenty en 1995, l’ancien troisième ligne a déménagé à Christchurch pour s’engager avec les Crusaders lors de la saison inaugurale du Super 12 en 1996. Il a ainsi remporté 4 Super Rugby avec les Crusaders et 1 NPC avec Canterbury. Il a également représenté les All Blacks à 23 occasions entre 1998 et 2002 où il s’est retrouvé en concurrence avec Josh Kronfeld. Il a ensuite évolué trois saisons en France pour l’USA Perpignan, expérience lui permettant d’aujourd’hui parler couramment français. Sa carrière de joueur s’est terminée au Japon dans les rangs des Ricoh Black Rams.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
0 comments

Trackbacks

  1. […] lors du Mondial Junior 2014 qui aura lieu à domicile au mois de juin. Assisté de Scott Robertson (possible futur entraîneur de Biarritz) et Leon MacDonald, Boyd s’appuiera sur un groupe compétitif dont le capitaine sera […]

  2. […] joueurs ont été nommés par Chris Boyd, Scott Robertson et Leon McDonald pour représenter la Nouvelle-Zélande, pays organisateur de la Coupe du monde […]