Wallabies – Etat des lieux avant la tournée d’automne

Wallabies All Blacks Brisbane Indigenous Jersey

Leur saison

Même s’ils n’affrontent pas le XV de France cette année, les Wallabies démarrent une tournée d’automne délicate où ils affronteront le Pays de Galles, l’Angleterre puis l’Ecosse. Avec 4 succès consécutifs face à l’Argentine, aux Barbarians, au Japon mais surtout face aux All Blacks le mois dernier, on pourrait penser que les hommes de Michael Cheika vont bientôt clôturer une saison réussie… la vérité est toutefois moins rose.

Peu convaincants en juin avec deux courts succès contre les Fidji et l’Italie, les Wallabies se sont surtout illustrés en s’inclinant face à l’Écosse à Sydney. Pas la meilleure publicité pour un sport en manque d’amour down under et pas le meilleur moyen de se mettre en confiance avant d’attaquer le Rugby Championship. Après une défaite à Sydney et plus de 50 points encaissés face aux All Blacks, les Green and Gold ont frôlé l’exploit à Dunedin mais les hommes en noir sont tout de même sortis vainqueurs de l’affrontement. S’en suivirent deux matchs nuls face à des Springboks branchés sur courant alternatif mais tout de même deux succès probants face à l’Argentine.

Beale Folau Kuridrani Koroibete

Alors d’où vient ce sursaut automnal des Australiens? Cheika a pris le pari de rajeunir son groupe en début d’année d’où les errements constatés en juin. Après plusieurs mois de travail, cette confiance a payé et les Ned Hanigan, Jack Dempsey, Izack Rodda voire Lukhan Tui se sont adaptés au haut niveau. Il ne faut pas non plus oublier que des joueurs comme Adam Coleman, Allan Ala’alatoa, Tom Robinson, Reece Hodge voire Samu Kerevi n’ont qu’un an d’expérience du haut niveau international dans les jambes. La victoire face aux All Blacks vient couronner une belle montée en puissance tout au long de la saison même si des inquiétudes subsistent en défense. Vainqueurs de justesse face aux Barbarians d’Alan Jones, ils se sont imposés largement face aux Brave Blossoms tout en encaissant 30 points.

Avec une mêlée enfin régulière et performante et une défense agressive devant, les Wallabies doivent désormais continuer de montrer les mêmes dispositions en attaque que lors de leurs dernières rencontres. Kurtley Beale est bien parti pour remplacer Israel Folau (au repos pour cette fin de saison) à l’arrière et la paire de centres d’origine Fidjienne Kerevi Kuridrani va bénéficier d’une nouvelle occasion de renouveler sa performance XXL de Yokohama.

Les joueurs à suivre : Reece Hodge & Marika Koroibete

Reece Hodge Wallabies

Reece Hodge s’est imposé en deux ans comme un élément indispensable de la backline Australienne. Sa qualité d’utility back lui permet d’évoluer à tous les postes même si c’est essentiellement à l’aile que Cheika l’utilise avec les Wallabies. Testé à l’ouverture contre les Japonais, sa performance lui vaut désormais d’être considéré comme un futur challenger de Bernard Foley et pousse Dave Wessels à l’utiliser à ce poste la saison prochaine avec les Rebels. Buteur précis et efficace, le nouveau couteau suisse des trois quarts Australiens peut briller cet automne. A suivre également la dernière recrue « star » du Rugby à XIII Marika Koroibete qui a déjà inscrit 4 essais en 5 rencontres avec les Green and Gold. L’ailier d’origine Fidjienne cherchera à s’imposer à ce poste très instable en Australie, lui qui va terminer sa première saison à XV.

Le programme

programme wallabies

Le programme détaillé et les statistiques des Wallabies sur la saison 2017 sont à retrouver sur le site.

Notre pronostic : 2 victoires, 1 défaite

Si l’espoir du premier Grand Chelem en Grande Bretagne depuis 1984 est présent dans toutes les têtes, il sera difficile pour les hommes de Michael Cheika de réaliser cet exploit en novembre. La fatigue de fin de saison, amplifiée par le récent voyage au Japon, aura forcément un impact sur le niveau des Wallabies. Toutefois des succès face au Pays de Galles et à l’Ecosse sont envisageables, même s’ils devraient être acquis dans la douleur. Les Gallois ne se sont pas imposés face aux Australiens depuis 12 rencontres, le dernier succès remontant à 2008, une époque où Luke Burgess était titulaire. Cependant « l’ogre » Anglais semble encore hors de portée pour les Wallabies.

Le groupe

Talonneurs: Stephen Moore (Reds) – Tatafu Polota Nau (Leicester Tigers, ENG) – Jordan Uelese (Rebels)
Piliers: Allan Ala’alatoa (Brumbies) – Tetera Faulkner (Rebels) – Sekope Kepu (Waratahs) – Tom Robertson (Waratahs) – Scott Sio (Brumbies)
2e Ligne: Adam Coleman (Rebels) – Blake Enever (Brumbies) – Matthew Philip (Rebels) – Rob Simmons (Reds) – Lukhan Tui (Reds)
3e Ligne: Ned Hanigan (Waratahs) – Michael Hooper (Waratahs) – Ben McCalman (Perth Spirit) – Sean McMahon (Japon NC) – Lopeti Timani (Rebels) – Liam Wright (Reds)
Demis de Mêlée: Will Genia (Reds) – Nick Phipps (Waratahs) – Joe Powell (Brumbies)
Demis d’Ouverture: Bernard Foley (Waratahs)
Centres: Kurtley Beale (Waratahs) – Reece Hodge (Rebels) – Samu Kerevi (Reds) – Tevita Kuridrani (Brumbies) – Bill Meakes (Perth Spirit)
Ailiers: Marika Koroibete (Rebels) – Izaia Perese (Reds) – Curtis Rona (Perth Spirit) – Henry Speight (Brumbies)
Arrières: Karmichael Hunt (Reds) – Jack Maddocks (Rebels)

Le groupe détaillé est disponible sur le site.

Author: Adrien

Bien évidemment pour parler rugby du sud, il faut aimer ce sport et aimer écrire! Après un an à Sydney où j’ai chaussé les crampons pour le Mosman Rugby Club aux côtés d’australiens, d’européens, de kiwis, de sud afs, d’islanders et même de zimbabwéens ou de japonais, le retour en France a été difficile avec une presse spécialisée qui préfère parler de la signature du pilier de La Voulte à Lourdes plutôt que du Super Rugby ou des autres compétitions passionnantes de l’hémisphère sud ! Alors pour éviter que Christian Jeanpierre ou Mathieu Lartot vous présentent comme “nouvelle star de l’hémisphère sud” le joueur qui cartonne en bas depuis 3 saisons, j’ai décidé de créer Sud Rugby en 2009 dans le but de proposer une information pertinente, crédible et régulière.

Share This Post On
0 comments